Il était une lettre ~ Kathryn Hughes

18643681_876532355821031_1285833849_n.jpg

J’avais été très attiré par la couverture du livre lorsque je l’avais croisé en librairie et je ne connaissais pas l’auteur, ce qui m’avait d’autant plu attiré parce que j’adore découvrir des nouveaux auteurs. C’est à l’occasion d’un voyage que je me suis procuré le e-book (photo mise à jour avec la version poche).

Résumé :

Tina est malheureuse auprès d’un mari trop porté sur la boisson et souvent violent. Le week-end, pour ne pas être à ses côtés, elle se réfugie dans une boutique caritative où elle est vendeuse bénévole. C’est alors que sa vie bascule lorsqu’elle y découvre une lettre dans la poche d’un vieux costume. Cette lettre n’a jamais été ouverte, le timbre n’est pas cacheté et elle date de septembre 1939 : c’est une demande en mariage.

Très émue que la destinataire n’ait jamais reçu cette demande, Tina va mener l’enquête et découvrir l’histoire bouleversante d’un amour impossible… Celui de Chrissie, jeune sage femme de 17 ans qui tombe éperdument amoureuse du jeune séducteur de son quartier, malgré les réticences de son père, un médecin très strict. La guerre finit par exploser et son grand amour est contraint de partir au front, la laissant enceinte, et seule face à ce secret honteux qui va faire exploser sa cellule familiale.

Pendant que Tina poursuit ses recherches, elle découvre qu’elle aussi est enceinte, mais d’un homme qu’elle n’aime plus. Elle décide d’essayer de retrouver à tout prix Chrissie et son enfant, en espérant ainsi redonner du sens à sa vie.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Tina est une jeune femme des années 70, elle travaille dans un bureau de sténo la semaine. Mariée à un homme violent et alcoolique, elle a pris un emploi dans une boutique caritative le week-end. Lorsqu’elle trouve une lettre datant des années 40 dans un manteau, elle décide de tout faire pour la ramener à sa propriétaire.

C’est une histoire très belle, une histoire qui mêle deux époques et font se rencontrer deux femmes qui, à 30 ans d’intervalle, vont vivre une histoire à peu près semblable. On plonge d’abord dans une ambiance sombre autour de problèmes d’addictions (alcoolisme, violence conjugale), puis autour d’une ambiance incroyablement sentimentale et captivante, presque à suspens.

Le roman est divisé en trois parties qui sont pour moi assez différentes les unes des autres et qui sont pourtant liées. On trouve l’histoire de Tina dans la première, celle de William dans la deuxième. J’ai pris davantage de plaisir à lire la troisième et ultime partie durant laquelle les deux premières se rejoignent pour former un dénouement. Un dénouement qui m’a semblé rapide et dont j’ai été presque déçue. Peut-être un peu rapide ou prévisible.

Kathryn Hughes a un style d’écriture très agréable, d’une justesse incroyable. Elle évoque avec émotion des thèmes d’une grande gravité : alcoolisme et violence physique et psychologique, à travers les personnages de Tina et de Chrissie.

J’ai pourtant davantage apprécié le personnage de Chrissie au détriment de celui de Tina. Tina est attachante, on la sent libre malgré les chaînes qui la retiennent à son mari. Elle m’a paru cependant être faible lorsqu’elle est seule, elle n’hésite d’ailleurs pas à retourner à ces souffrances pour avoir de la compagnie. Quant à Chrissie, c’est une femme qui est incroyablement forte malgré le destin effroyable dont elle est victime. Elle reste optimiste et elle est pour moi le symbole de l’amour éternel, en aimant et en vouant une fidélité sans faille et sans discontinuer à un homme dont elle croyait qu’il l’avait abandonné.

Les deux femmes se ressemblent plus qu’on ne le croit, notamment de part cette loyauté qu’elle voue envers l’être aimé, malgré les souffrances que celui-ci leur a fait endurer. Elles sont toutes deux des victimes de l’amour : Tina d’un amour violent et possessif qui va la pousser à la haine et Chrissie d’un amour fort qui va la pousser au chagrin et au regret. Pourtant, malgré leur souffrance, elle cherche toutes deux un moyen de donner une seconde chance à l’amour, chacune à leur manière.

♦ ♦

Un roman d’émotion, d’une très belle beauté et d’une force que j’ai beaucoup apprécié. Les changements brutaux d’histoire dans les différentes parties m’ont cependant semblé parfois dérangeant.

Publicités

Un commentaire sur “Il était une lettre ~ Kathryn Hughes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s