Nos adorables belles-filles ~ Aurélie Valognes

DSC_1251.JPG

Après l’avoir remarqué dans les parutions des éditions Michel Lafon, je me suis laissée tenter par ce livre qui n’est pas sans me rappeler ma propre belle-famille. Un résumé accrocheur qui m’a charmé.

Résumé :

Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut : un père, despotique et égocentrique, Jacques. Une mère, en rébellion après 40 ans de mariage, Martine. Leurs fils. Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants. Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps. Alexandre, rêveur mou du genou.

Et surtout… trois belles-filles délicieusement insupportables ! Stéphanie, mère poule angoissée. Laura, végétarienne angoissante. Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l’arrivée va déstabiliser l’équilibre de la tribu.

Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d’une sagesse (bien à elle) à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s’invite dans la famille et dont personne ne veut. Mélangez, laissez mijoter… et savourez !

Mon avis : Coup de 

Les Le Guennec sont une famille qui d’extérieur parait tout à fait ordinaire mais d’intérieur, ne l’est pas du tout. Au milieu de quatre générations, des personnalités excentriques de belles-filles angoissées, végétariennes ou rebelles, de beaux-parents égocentriques ou en pleine crise et de fils dépassés par les situations, j’ai été emporté dans un tourbillon, un ouragan de bonheur.

Tensions, rires, remises en question, doutes, larmes mais aussi beaucoup de folie et d’humour. Anecdotes familiales se mêlent à des histoires de vies, des portraits de femmes et d’hommes. L’auteur nous présente des personnages hauts en couleur, des caractères multiples et terriblement attachants qui s’aiment, se détestent, s’apprivoisent, se repoussent, se rebellent.

Martine, superbe femme, matriarche de la famille, est en pleine crise de la septantaine. Jacques, son mari, égocentrique, est incapable de se remettre en question. La famille évolue autour de ces deux représentants, s’adapte (bien que difficilement, parfois !) aux belles-filles. Au fil des pages, on se sent l’âme d’un enfant Le Guennec, invité à chaque réception, Noël, à la semaine au ski, à la chasse de Pâques.

Bien que les fils soient plus absents que les belles-filles, j’ai beaucoup apprécié partager leur quotidien au sein de cette famille. Je suis moi-même une belle-fille et je les comprends totalement.

On ne choisit pas sa famille, on ne choisit pas sa belle-famille non plus. Juste son amoureux…

♦ ♦

Emportée chez les Le Guennec, c’est au rythme des personnages attachants et atypiques qu’on voyage en Bretagne, dans la maison familiale. Un véritable coup de cœur pour cette histoire attendrissante, rigolote et un brin fofolle. Page après page, j’ai vécu un pur moment de bonheur.

Publicités

Un commentaire sur « Nos adorables belles-filles ~ Aurélie Valognes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s