Dans la chaleur de l’été ~ Vanessa Lafaye

IMG_1694.JPG

Dans la chaleur de l’été, publié aux éditions Belfond, m’a de suite attiré quand j’ai vu les parutions du mois de mai. Le fait qu’il soit inspiré de faits réels a rajouté des points à mon envie de le découvrir. C’est pourquoi après avoir lu l’interview de Vanessa Lafaye sur le blog de PrettyBooks, je n’ai pu me résoudre à attendre davantage pour découvrir l’univers de ce roman.

Résumé :

Dans l’atmosphère étouffante de la Floride à l’époque de la ségrégation, une puissante histoire d’amour qui doit surmonter bien des épreuves. Le retour d’Henry après 18 ans d’absence exacerbe les tensions racistes de sa petite ville. L’ancien héros de guerre y retrouve Missy, amoureuse de lui depuis l’enfance. Mais autour d’eux la violence fait rage, et, à l’approche de la fête nationale, une terrible tornade menace…

Mon avis :  ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Je ne m’attendais pas du tout à un tel roman, je ne m’attendais pas du tout à ce que l’histoire prenne cette direction et je fus donc agréablement surprise de voir la tournure des évènements. Parce que même si l’auteure a souhaité remplacé la date exacte du dramatique ouragan qui frappa les Keys dans les années 30, elle reste très fidèle à ce qu’il s’est passé. Cette tempête intervient cependant très tard dans le roman, il est vrai que j’ai trépigné d’impatience à l’idée de la voir arriver. Elle est d’ailleurs très bien amenée. A chaque chapitre, il faut aller récolter les indices semés qui viennent s’ajouter les uns après les autres pour former cet ouragan.

L’auteur décrit également à la perfection les relations entre Blancs et Noirs à cette époque. La tension qui règne entre eux, notamment lors des festivités du 4-Juillet, mais aussi tout le respect qu’ils se doivent. Pour la première fois, Blancs et Noirs vont se retrouver ensemble (mais séparés par une corde) pour festoyer, boire de l’alcool, savourer un festin. La venue des vétérans de guerre, installés dans un camp près de la plage, n’est pas pour plaire à tous et on sent toute la tension qui s’installe dans cette scène entre ces habitants de Heron Key.

Autour de trois thèmes très différents, l’auteur va tisser des liens : les relations interraciales, la présence de vétérans, rejetés et abandonnés après un retour aux pays suite à la guerre en France durant laquelle ils ont vécu le mélange racial et culturel, et la catastrophe naturelle, l’ouragan appelé « the 1935 Labor Day Hurricane » qui dévasta l’île et emporta avec lui des centaines de personnes.

J’ai été marqué par cette histoire et touché par le sort des habitants. Vanessa Lafaye nous offre un roman historique absolument magnifique sur un événement dramatique. L’écriture de l’auteur nous plonge au cœur de cette tragédie avec force, avec une multitude de personnages qui nous ont fait découvrir leurs vies, leur ville et leurs habitudes et auxquels on s’attache, car c’est surtout grâce à eux qu’on en vient à découvrir à quel point vivre là-bas est reposant et agréable. L’ouragan passé, on ne peut que compatir à leur souffrance hautement palpable.

♦ ♦

Pas à pas, la tension s’accélère, l’angoisse monte et l’ouragan surgit. Une tragédie historique qui retrace une catastrophe naturelle impressionnante, qui se déploie sur fond de ségrégation raciale et dans une atmosphère parfois glaçante face à ces Hommes Blancs et ces Hommes Noirs si proches mais qui, à l’époque, étaient si différents.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s