Chocolates for Breakfast ~ Pamela Moore

IMG_1944.JPG

Chocolates for Breakfast est un roman paru tout d’abord en 1956 aux éditions Julliard, défrayant alors la chronique. Il est alors réédité chez Nil en 2014 et en poche chez Robert Laffont (Pavillon Poche) en mars 2016. Je l’ai trouvé en librairie à très petit prix et j’ai craqué, étant très curieuse de savoir la raison pour laquelle il avait suscité tant d’intérêt à l’époque…

Résumé-01

Courtney Farell est une jeune fille révoltée de quinze ans. Depuis le divorce de ses parents, elle partage son temps entre Manhattan, où son père, figure absente, travaille dans l’édition, et Los Angeles, où sa mère, actrice oubliée, tente de se refaire un nom à Hollywood. Avec ses amis de débauche, mis à la porte de Yale ou d’Harvard les uns après les autres, Courtney s’efforce par tous les moyens possibles d’échapper à son quotidien.

Ce que j'en pense def-01

Pamela Moore met l’accent sur la manière dont les jeunes filles percutent de plein fouet l’adolescence, cette période de crise pas toujours évidente à vivre. Les sujets abordés par l’auteure ne sont pas des sujets joyeux. Elle évoque l’homosexualité et la peine qu’on peut avoir à l’assumer, l’apprentissage de la sexualité et de l’alcool, les fêtes, la vie mondaine, le show-business et sa cruauté, les relations familiales et amicales, le désespoir, l’amour,… Cependant, ils sont traités avec beaucoup de justesse, surtout lorsque l’on sait que l’auteur avait 18 ans à la parution de son roman.

L’histoire tourne autour de Courtney, fille d’une actrice oubliée et d’un père absent. Avec ses amis new-yorkais, elle va vivre des soirées et des nuits de débauche, dans le seul but de vivre hors du train-train quotidien. Le passage de l’âge adulte est un rite symbolisé de diverses manières en fonction des diverses sociétés. A l’époque, les mœurs de notre société restait relativement rigide quant à la débauche, ce qui explique en grande partie le scandale qui a suivi la publication du roman.

Personne ne peut sauver personne. Chacun doit se sauver soi-même, on est seul.

La vie que va mener Courtney, accompagnée de son amie Janet, n’a aucune issue pour la jeune femme. Soirées mondaines, alcool, cigarettes, débauche, s’enchaînent et les deux amies découvrent le monde de la nuit, délaissant alors leurs études, qui n’ont guère de place dans cette vie frivole. Ces soirées entraînent Courtney dans la découverte de l’amour, du sexe, des plaisirs… Elle déchantera pourtant bien vite. Cette vie n’est pas une vie, le passage à l’âge adulte sera brutal et fracassant.

La construction du récit permet de s’imprégner de l’histoire de Courtney de manière crescendo, pour follement l’apprécier à son apogée. La jeune femme m’a beaucoup touchée par son caractère instable. Ses défauts lui sautent aux yeux, s’estimant laide et malgré son apparence, elle n’a pas confiance en elle. C’est dans les bras d’homme qu’elle trouvera son assurance et, à mon sens, c’est dans ces moments-là qu’elle est la plus belle et la plus femme.

Séparateur-01-01

Une histoire percutante qui amène à se poser de multiples questions essentielles sur la vanité de la vie, les relations, la famille et la mort. Un roman qui a scandalisé l’opinion dans les années 50 pour une bonne raison mais qui est, à mon sens, d’actualité aujourd’hui.

Très bonne lecture-01


NOTA BENE

Je n’ai jamais lu de romans de Françoise Sagan et ne peut donc pas parler de cette ressemblance attribuée à Chocolates for Breakfast et Bonjour tristesse. Cependant, il semble évident (après lecture du résumé) que les points abordés dans le roman de Françoise Sagan sont sensiblement les mêmes. Il faut également savoir que Pamela Moore se suicida à l’âge de 26 ans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s