La vieille dame qui avait vécu dans les nuages ~ Maggie Leffler

couv27843478

Ce roman me faisait très envie depuis l’annonce de sa publication. J’avais tellement aimé La dernière réunion des filles de la station-service de Fannie Flagg et La vieille femme qui avait vécu dans les nuages semblaient être un roman dont l’histoire s’en rapprochait alors j’ai été très contente de pouvoir le lire grâce à NetGalley.

Résumé :

A 87 ans, Mary Browning sent que le temps est venu pour elle de raconter son histoire et les secrets qu’elle garde enfouis depuis de si longues années. En fait, depuis le jour où un parachutiste est tombé dans le jardin de ses parents, faisant éclore son rêve : devenir aviatrice. Cette passion, Mary l’a vécue intensément, à chaque seconde de sa vie. Mais, en retour, elle a payé le prix fort, allant jusqu’à renier ses origines juives et sa famille pour suivre son destin.
A qui confier et transmettre le récit de ce qui fut à la fois son feu sacré et sa grande faute ? La réponse arrive en la personne d’une très jeune fille. En elle, Mary croit retrouver les traits de Sarah, sa sœur adorée qu’elle a dû abandonner. Un signe du destin qui marque le début d’une amitié aussi belle qu’improbable, faite de confidences et de récits extraordinaires jusqu’à l’émouvante révélation finale…

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 

Maggie Leffler nous plonge dans « un des secrets les mieux gardés de la guerre », l’histoire des WASP, ces femmes qui participèrent à l’effort de guerre américain aux Etats-Unis, en pilotant des avions. Peu reconnue car ce n’est qu’en 2009 grâce à Barack Obama qu’elles peuvent enfin être médaillées. C’est d’ailleurs en apprenant la nouvelle que l’auteure décide que ce sera le secret de son héroïne.

Mary, une vieille dame qui dirige un club d’écriture fait la connaissance d’Elyse, une adolescente qui arrive accidentellement dans ce club de seniors. Mary tissera de nombreux liens avec cette adolescence, cette dernière lui rappelant étrangement les membres de sa famille, et qui se révéleront être plus fraternels qu’amicaux.

Tout au long du roman, la narration alterne entre Mary, dans sa vie à Pittsburg et on apprend à connaître une femme touchante et solitaire, qui semble dénouer de nombreux conflits familiaux ; Elyse, une adolescente également en pleine crise familiale et Miriam Lichtenstein, une jeune femme passionnée d’aviation d’origine juive. C’est en confiant la rédaction de ses mémoires à Elyse que Mary renouera avec son passé d’aviatrice. J’ai beaucoup aimé voir se délier petit à petit les nœuds du suspens qui lient ces trois femmes car l’auteur utilise beaucoup de subtilité et de délicatesse pour nous les faire apprécier.

L’aspect historique du roman de Maggie Leffler m’a rappellé La dernière réunion des filles de la station-service de Fannie Flagg. L’auteure rend un hommage magnifique à ces femmes courageuses qui se sont battues pour rendre service à leur nation. Ce qui rend cet hommage authentique, c’est la précision avec laquelle elle détaille les évènements. En effet, Maggie Leffler s’est beaucoup renseignée auprès d’anciennes WASP sur leurs impressions de vol et sur leur vécu en tant qu’aviatrice.

Le style de l’auteur n’est pourtant pas à la précision technique et j’ai beaucoup apprécié le fait d’intégrer la vie d’adolescente d’Elyse au milieu des récits historiques de Miri. Etant adolescente, Elyse vit en effet des déceptions amicales, amoureuses et familiales.

♦ ♦

Un roman historique sur l’un des secrets les mieux gardés de la guerre et très bien renseigné, qui se mêle à une histoire familiale assez complexe mais qui se dénoue petit à petit avec finesse. Un récit très agréable qui se dévore.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s