Les brumes du Caire ~ Rosie Thomas

Les_brumes_du_Caire_c1_large

Depuis ma découverte de cette maison d’édition, je continue à lire les anciennes parutions. Je découvre toujours de beaux portraits de femmes et je me régale toujours de leurs aventures. Les brumes du Caire ne fait pas exception à la règle mais ne m’a pas autant captivée que les autres Charleston.

Résumé :

Trois femmes, trois générations, une histoire d’amour et de perte, tout en nuances. L’arrivée inattendue de Ruby, une adolescente obstinée, apporte vie et désordre à la vieille maison du Caire d’Iris Black, sa grand-mère de 82 ans. Poussée par la relation tendue qu’elle entretient avec sa mère, Ruby a quittée l’Angleterre et cherche refuge chez cette vieille dame qu’elle n’a pas vue depuis des années. Un lien étonnant s’établit entre elles tandis que Ruby aide Iris à se remémorer ses souvenirs du Caire scintillant et cosmopolite de la Seconde Guerre mondiale, ainsi que de son grand amour l’énigmatique Capitaine Xan Molyneux que les ravages du conflit lui ont arraché.

Cet ancien amour a déterminé la vie d’Iris, et celle de sa fille et de sa petite-fille. Et il va les affecter à nouveau, toutes les trois, d’une façon qu’elles n’auraient jamais imaginée.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

J’ai tout d’abord été très attiré par l’aspect historique de ce roman. De plus, je n’avais jamais lu de roman dont l’action se déroule en Egypte ; c’est pourquoi je ne tenais pas à rester ignorante. L’histoire de Ruby, adolescente un peu rebelle, va bouleverser la vie de sa grand-mère, une femme qui a vécu trop longtemps toute seule et qui ne sait pas si elle est encore capable d’exprimer de l’amour à sa famille.

Pourtant, à leurs manières, leurs deux femmes vont apprendre à vivre ensemble, au-delà du drame familial que la fuite de Ruby créé avec sa mère restée en Angleterre. L’adolescente et sa grand-mère vont même adapter leurs modes de vie l’une à l’autre, Ruby s’adaptant à une rapidité qui étonne sa grand-mère. Iris, quant à elle, est serrée dans l’étau de la vieillesse et s’aperçoit doucement que ses souvenirs disparaissent…

Ce lien que les deux femmes vont créer à travers leurs différences d’âge est lié à ces souvenirs, à cette envie que Ruby a de vouloir aider sa grand-mère à conserver ses souvenirs, malgré ses difficultés à elle. Ainsi, le fil des souvenirs d’Iris se déroulera et l’histoire d’une femme britannique durant la guerre en Egypte va petit à petit se dévoiler. Ses histoires d’amour, d’amitié, ses peines et ses chagrins, ce qu’elle a vécu dans son enfance et qui la modèlera pour les années à venir.

Cependant, malgré l’histoire très belle tissée par Rosie Thomas, j’ai trouvé que ce roman souffrait de longueurs… J’ai eu du mal à ne pas me lasser et à ne pas souhaiter que l’histoire aille plus vite. Peu de liens sont faits entre les différentes époques et j’ai beaucoup regretté qu’Iris ne déroule pas davantage ses souvenirs dans l’époque du présent…

♦ ♦

Une très belle histoire, d’amour et d’histoire dans un pays qui fut lui aussi victime de la Seconde Guerre Mondiale. Malgré quelques longueurs, un récit plein de vie, transgénérationnel et empreint de beaucoup de beauté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s