Tu ne tueras point

TuNeTuerasPoint-800x445.jpg

Dès l’annonce de la sortie de ce film, j’ai eu envie de le voir. La mention « d’après une histoire vraie » et le contexte historique Seconde Guerre Mondiale m’a énormément attiré. J’étais très curieuse, également par le fait que le réalisateur n’est autre que Mel Gibson, réalisateur de Braveheart, un film qui m’avait beaucoup touché et que j’avais adoré. Je ne fus pas déçue.

Résumé :

Quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté, Desmond, un jeune américain, s’est retrouvé confronté à un dilemme : comme n’importe lequel de ses compatriotes, il voulait servir son pays, mais la violence était incompatible avec ses croyances et ses principes moraux. Il s’opposait ne serait-ce qu’à tenir une arme et refusait d’autant plus de tuer.

Il s’engagea tout de même dans l’infanterie comme médecin. Son refus d’infléchir ses convictions lui valut d’être rudement mené par ses camarades et sa hiérarchie, mais c’est armé de sa seule foi qu’il est entré dans l’enfer de la guerre pour en devenir l’un des plus grands héros. Lors de la bataille d’Okinawa sur l’imprenable falaise de Maeda, il a réussi à sauver des dizaines de vies seul sous le feu de l’ennemi, ramenant en sureté, du champ de bataille, un à un les soldats blessés.

maxresdefault.jpg

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 

Tu ne tueras point raconte l’histoire de Desmond Doss, un jeune homme rempli de convictions religieuses suite à son enfance dans un foyer violent : son père, alcoolique, est un combattant de la Grande Guerre ayant perdu ses amis lors de celle-ci. Desmond va rapidement exprimer le souhait de devenir infirmier et quand la guerre éclate et que les hommes partent à la guerre, il désire rejoindre l’armée pour se battre… A sa manière.

La première partie du film se concentre sur la vie de Desmond à la campagne et sur son entrainement à la caserne militaire, durant lequel il va exprimer son désir de partir à la guerre sans arme. Cela va à l’encontre de ces convictions religieuses et il se battra non seulement pour les faire respecter mais pour pouvoir les exprimer, contre sa hiérarchie et contre les autres hommes. La deuxième partie du film concerne le combat qui le rendra héroïque et qui rendra Desmond célèbre : la bataille d’Okinawa.

Ce film, bien que violent à certains moments, est une réussite à mes yeux. A travers cette bataille sanglante qui se dévoile en un seul coup de caméra, on va suivre Desmond au cœur de l’action, se protégeant à l’aide de ses camarades qui le couvriront au moindre de ses faits et ses gestes. Il bondit de cratères en cratères à la recherche du moindre camarade blessé et en ramènera plus de 75, ne dormant que peu ou pas et agissant la nuit, loin des yeux avisés des japonais qui retiennent le territoire.

~ Tu ne tueras point ~

Vous espérez que le monde va se plier à vos idées ? lui demande-t-on avant de l’envoyer pour la bataille.

Sans doute pas, mais ça ne paraît pas idiot d’espérer rafistoler un peu le monde alors que tant de personnes essaient de le détruire, rétorque Desmond.

♦ ♦
Date de sortie : 9 novembre 2016 (2h 11min)
De Mel Gibson
Avec Andrew Garfield (The Amazing Spiderman), Vince Vaughn, Teresa Palmer, Hugo Weaving (Le seigneur des anneaux), Sam Worthington (Avatar, Everest)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s