Ce n’est pas toi que j’attendais ~ Fabien Toulmé

16106950_804361156371485_2016707021_o.jpg

Peut-être parce que je travaille avec des enfants, parce que le handicap me touche beaucoup (j’ai lu il y a peu La différence invisible sur l’autisme) mais cette BD me faisait très envie depuis un certain temps. Lorsqu’une copine de l’école où je suis m’a dit la posséder, je lui ai pratiquement sauté dessus pour qu’elle me la prête et je la remercie vivement.

Résumé :

C’est l’histoire d’une rencontre. La rencontre d’un père et de sa petite fille pas comme les autres. Pour Fabien, l’annonce de la trisomie de Julia, c’est le monde qui s’écroule. Comment faire face au handicap de son enfant ? Comment apprendre à l’aimer ? Entre colère, doute, moments de tristesse et bonheurs inattendus, l’auteur raconte le difficile chemin d’acceptation qui le mènera vers sa fille. Une histoire d’amour, à la fois touchante et drôle, tendre et sincère, sur le thème universel de la différence.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Ce n’est plus un secret, je « travaille » avec des enfants au sein de structures petite enfance. Il m’arrive de rencontrer des enfants en situation de handicap, c’est pourquoi j’étais très curieuse de lire cette BD. Une BD que j’ai dévorée et adorée, parce qu’elle me semblait d’autant plus sincère qu’elle est autobiographique.

En effet, c’est l’histoire de Fabien et Patricia Toulmé qui est racontée ici, parents de Louise et Julia. Si Louise est née sans handicap, Julia est atteinte de la trisomie 21. C’est donc sous son point de vue qu’est racontée la BD. C’est un homme qui a la bougeotte, ayant voyagé de pays en pays, changé de métiers plusieurs fois avant de revenir s’installer en France pour que sa femme termine sa grossesse.

Lorsque Julia naît, c’est le choc. Elle ne ressemble à aucun autre enfant dit « normal ». Petit à petit, ce père comprend que sa fille ne sera pas comme les autres. Ce qui m’a plu, c’est le caractère sincère qui se dégage des mots crus, de la violence qui a résulté de ce choc. On ne cherche pas à arrondir les angles, à être tendre. L’auteur ne cherche pas à s’excuser d’avoir ressenti cela pour sa fille, de ne pas réussir à la considérer comme sa fille. C’est ce qui m’a beaucoup plu, c’est ce qui rend ce récit d’autant plus sincère qu’il n’est touchant.

Même si ces émotions semble tout à fait normales pour l’auteur, le lecteur peut les trouver brutales. Mais c’est son vécu, c’est un très bel hommage à cette petite fille qui ne naquit pas comme ses parents le souhaitaient mais qui sera aimée et choyée comme si elle n’était pas handicapée. Ce message de tolérance vis à vis du handicap est fort et se traduit à travers des planches de différentes couleurs selon les « chapitres ».

♦ ♦

Un beau message de tolérance porté ici par le témoignage et l’hommage à sa fille de Fabien Toulmé, ce père désarmé face au handicap de sa petite fille. Touchante, cette histoire est remplie d’amour, de sensibilité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s