La fille d’avant ~ JP Delaney

DSC_062111.JPG

Bien que pas particulièrement fan des thrillers, ce roman m’a beaucoup intriguée. Je suis ravie d’avoir pu le lire grâce à NetGalley. La fille d’avant sort en librarie ce jour et je vous le recommande vivement.

Résumé :

C’est sans doute la chance de sa vie : Jane va pouvoir emménager dans une maison ultra-moderne dessinée par un architecte énigmatique… avant de découvrir que la locataire précédente, Emma, a connu une fin aussi mystérieuse que prématurée. À mesure que les retournements de situation prennent le lecteur au dépourvu, le passé d’Emma et le présent de Jane se trouvent inextricablement liés dans ce récit hitchcockien, saisissant et envoûtant, qui nous emmène dans les recoins les plus obscurs de l’obsession.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥

Une maison à l’architecture minimaliste, créée pour être parfaite ? Le One Folgate Street m’a beaucoup intriguée et surtout parce qu’on m’avait dit « si tu n’aimes pas forcément beaucoup les thrillers, je te conseille celui-là ».

Le style de narration surprend dès le départ et pourtant, c’est ce qui captive et happe le lecteur. Deux narratrices : Emma et Jane, deux femmes ayant toutes les deux vécues un traumatisme psychologique qui les amènent à se sécuriser dans une maison moderne. L’une a été cambriolée et agressée dans le passé, l’autre vient de perdre son bébé dans le présent. Même schéma : après maintes visites dans différents appartements, on leur présente le One Folgate Street et son bail atypique. Des pages de règles à respecter, toutes aussi incompréhensibles les unes que les autres… Qu’elles acceptent.

Rapidement, les deux femmes vont prendre leurs marques dans cette maison technologique et doucement, une histoire angoissante se tisse en arrière-plan… Une histoire qui fait douter sur le caractère énigmatique de ce propriétaire, Edward Monkford. Qui est-il réellement ? La tension monte crescendo dès le moment où on apprend qu’un événement tragique a eu lieu dans la maison : la mort d’Emma. L’enquête que va mener Jane va faire s’accentuer le ton pesant et l’atmosphère angoissante qui règne et qui m’a fait me sentir mal à l’aise dans mon propre appartement ; et pourtant c’est ce qui m’a plu dans ce roman.

L’aspect psychologique des personnages est mis en valeur. Les drames qui ont ébranlé Emma et Jane sont au cœur de l’intrigue. En ça, les deux héroïnes sont sensiblement les mêmes et quelques fois, les chapitres qui s’alternent sont si similaires que c’en est troublant. Ces similitudes vont s’accroître à mesure que la relation qu’elles entretiennent avec Edward va évoluer. C’est là que les hypothèses se multiplient. Qui a réellement tué Emma ? S’est-elle suicidée ?

Tout ce que j’avais imaginé s’est retrouvé balayé d’un revers de main. Si mille scénario ont vu le jour dans ma tête, pas un seul ne s’est révélé être le bon tant l’auteur nous malmène de droite à gauche. Ce thriller est une réussite qui m’a fait totalement sortir de ma zone de confort mais qui m’a fasciné. Même si le dénouement m’a un peu déçue, c’est une surprise totale.

♦ ♦

Un thriller d’une qualité excellente qui fascine, happe le lecteur au point de le faire tergiverser pendant 460 pages. Un roman qui, entre les lignes, évoque avec brio la manipulation mentale dans le drame amoureux. Dans cette maison, on finit par douter de n’importe qui à n’importe quel moment si bien que, quand vient le dénouement, c’est la surprise totale.

Publicités

5 commentaires sur “La fille d’avant ~ JP Delaney

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s