Pour que tu sois mienne ~ Sara Farizan

17742268_848088455332088_1455306969_n.jpg

Parmi les livres de la rentrée littéraire d’hiver, Pour que tu sois mienne m’avait particulièrement attiré. La couverture est très belle et la thématique qu’il abordait m’intriguait. Je ne l’ai sorti qu’à la fin de ce mois de mars et je ne le regrette pas.

RESUME-01

Sahar a 17 ans et elle est amoureuse de sa meilleure amie, Nasrin, depuis l’enfance. Les deux jeunes filles ont échangé autant de baisers volés que de promesses d’amour éternel. Mais l’Iran est un pays dangereux pour les homosexuels : Sahar et Nasrin seraient battues ou même mises à mort si leur secret était révélé.
Quand les parents de Nasrin décident de la marier, Sahar s’effondre. Son amie tente de lui démontrer que leur relation peut continuer dans le secret, mais Sahar ne peut s’y résoudre. La société ne l’autorise pas à partager la vie d’une femme. Et son cœur ne lui permet pas de partager l’amour de sa vie avec un homme.

CE QUEJE PENSE-01

La littérature n’est, à mon sens, pas uniquement un support pour se divertir, se faire du bien mais également pour informer, faire prendre conscience que certaines pratiques, certaines croyances existent et questionnent. Pour que tu sois mienne me semblait être, d’extérieur, un roman adéquat pour expliciter des pratiques iraniennes qu’on n’ignore bien souvent. Que j’ignorais d’ailleurs avant de lire ce roman.

Sahar est amoureuse de sa meilleure Nasrin. Seulement, en Iran, cet amour est puni sévèrement. Lapidation à mort, coup de fouet. Le seul moyen pour que cet amour devienne légal, c’est que Sahar devienne un homme. Un opération conséquente qui est pourtant légale et remboursée par le gouvernement. Ce paradoxe m’a beaucoup surprise mais s’explique au fur et à mesure du roman.

Pour que tu sois mienne est une réelle plongée dans le mode de vie iranien, un mode de vie, qu’en tant qu’occidentaux moderne, on pourrait qualifier de conservateur et rétrograde. Les femmes doivent se couvrir, peuvent être embarquée si leurs coudes sont à nu, ne doivent pas toucher un homme et sont donc parquées dans le fond des bus ; autant d’interdictions qui questionne la place de la femme. Outre le fait que ce roman aborde la place des femmes dans un pays qui ne leur en accorde que peu, on retrouve la place des homosexuels et des transsexuels. Car si le gouvernement condamne à mort les homosexuels, c’est pour mieux considérer les transsexuels.

Si pour Sahar, la seule solution pour aimer sa meilleure amie sans qu’elles ne soient condamnées est de devenir un homme, alors elle le fera. Cette décision est présentée comme si elle avait le choix alors que c’est un acte d’amour désespéré. Sahar est folle amoureuse de Nasrin, peut-être même plus que Nasrin peut l’être d’elle. Cette inégalité amoureuse continue de démontrer le fossé qui se créé au fil des pages entre les deux femmes. L’une est déterminée à sortir cet amour de la clandestinité tandis que la deuxième s’est résignée à épouser un homme qu’elle n’aimera jamais, bien qu’il semble parfait. J’ai été très souvent agacée par la personnalité frivole et naïve de Nasrin, j’ai souvent eu le sentiment qu’elle se voilait la face alors qu’elle faisait face à une Sahar bien consciente du danger, des risques auxquels pouvaient conduire cet amour.

Ce roman est bouleversant par le sujet qu’il aborde, même si je n’ai su être captivée par l’écriture parfois directe et peu sentimentale, peu émotionnelle. Il ouvre les yeux sur un fait de société méconnu, ignoré. Pour que tu sois mienne est un roman marquant que je n’ai pourtant pas su apprécier à sa juste valeur, bien que je ressorte encore plus curieuse.

SEPARATEUR-01

Un roman qui aborde la question de la place de la femme au Moyen-Orient, du mariage forcé, de l’homosexualité au détour d’une relation amoureuse interdite et clandestine. Intense, marquant, profond, il dévoile les nombreuses interdictions sociales et paradoxes qui régissent dans la société iranienne.

BONNE LECTURE-01

Publicités

8 commentaires sur “Pour que tu sois mienne ~ Sara Farizan

  1. J’ai eu envie de lire le livre exactement pour les mêmes raisons et l’ai donc lu il y a peu. Il m’a plu aussi mais ça n’a pas été un coup de coeur comme certains avis que l’on peut lire. Ca reste une lecture instructive surtout !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s