Chaussette ~ Loïc Clément et Anne Montel

18119824_861658283975105_193433356_o.jpg

En voyant sur les réseaux sociaux l’engouement pour cette jolie bande-dessinée, je me suis faite avoir. Je n’avais jamais lu le duo Loïc Clément/Anne Montel et je regrette juste de ne pas l’avoir fait plus tôt. 

Résumé :

Chaussette arpente chaque jour la ville avec son chien Dagobert. Mais un matin, le voisin, prénommé Merlin, aperçoit la fillette qui est seule et se comporte de façon étrange. Il décide de la suivre pour tirer au clair cette histoire.

Mon avis : Coup de ♥ 

Me lancer enfin dans une bande-dessinée d’Anne Montel et de Loïc Clément. Après les éloges que je vois à droite et à gauche sur ce duo, je ne pouvais que me laisser tenter en la trouvant dans le centre culturel de ma commune.

Cette bande-dessinée représente tout ce que j’aime, tout ce qui me donne envie de me lover dans un joli fauteuil, sous un plaid tout doux et tout chaud. Elle est douce, elle est mignonne ; elle est comme un petit bonbon qu’on déguste. En suivant l’histoire de « Chaussette », on découvre le quotidien de ce personnage routinier et inhabituel qui vit au travers de ses trajets chez les petits commerçants du quartier.

Au travers de ce personnage attachant, des thèmes forts sont évoqués. On retrouve la mort, le deuil, l’hommage, l’amour, l’amitié. J’ai aimé que tous ces thèmes soient traités de manière aussi douce, à la manière d’un conte, d’une poésie.

18111031_861658527308414_510395650_o

Autre aspect absolument merveilleux : les graphismes. Ils sont simples et pourtant, nombreux détails viennent se nicher au cœur des planches. Il semble d’ailleurs que c’est la spécialité d’Anne Montel et j’ai adoré. Des couleurs chaudes remplissent les différentes bulles, alimentant la vie de « Chaussette ».

Avec cette histoire, j’ai compris que les gens cherchent l’amour où ils le peuvent. Ceux qu’on ne remarque pas, ceux qu’on traire comme de vieilles chaussettes, vivent parfois des joies et des peines sans un bruit.

♦ ♦

Une bande-dessinée tout en simplicité, tout en tendresse qui se savoure… Des dessins qu’on dévore des yeux et des dialogues en finesse qui permettent d’évoquer la perte de l’être aimé, le deuil. Merlin et Chaussette sont adorables et on aimerait que leur histoire dure plus longtemps.

Car finalement, les grandes douleurs sont parfois muettes.

Publicités
Catégories BD

10 commentaires sur « Chaussette ~ Loïc Clément et Anne Montel »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s