Une lettre de vous ~ Jessica Brockmole

18297240_867126620094938_1937273964_o.jpg

Ce court roman traîne dans ma bibliothèque depuis un moment, j’avais été très attiré par le côté épistolaire sur fond de guerre mondiale. J’ai profité d’un trajet en train pour le commencer et je n’ai plus réussi à m’arrêter ensuite tant il a été addictif.

Résumé :

Mars 1912. La jeune et obscure poétesse Elspeth Dunn ne connaît d’autres horizons que celui de l’île de Skye, au large de l’Ecosse. Aussi est-elle à la fois étonnée et ravie de recevoir sa première lettre de fan de David Graham, un étudiant originaire de la lointaine Amérique. Tous deux entament alors une correspondance. Ils se confient leurs auteurs préférés, leurs espoirs les plus fous et leurs secrets les plus chers. Très vite, cet échange épistolaire donne naissance à une amitié profonde qui a tout d’un amour inavoué. Mais lorsque la Première Guerre Mondiale éclate et que David se porte volontaire comme ambulancier, Elspeth ne peut que l’attendre sur son île en espérant qu’il survivra, à moins de forcer le destin…

Juillet 1940, Edimbourg est bombardé. Dans l’appartement familial dévasté, Margaret découvre des dizaines de lettres adressées à une certaine Sue. Le lendemain, sa mère a disparu et il lui reste pour seul indice une unique lettre d’amour. En partant à sa recherche, Margaret va petit à petit lever le voile sur les mystères qui entourent sa famille et ce père dont on refuse de lui parler.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Ce roman se déroule durant les deux guerres mondiales, sous la forme d’un échange épistolaire. Même si j’ai, à ce jour, très peu lu de romans épistolaires ; j’ai, en revanche, beaucoup lu concernant la Seconde Guerre Mondiale. Une lettre de vous est un roman qui n’est pas passé loin du coup de cœur, qui m’a fait passer deux jours mémorable en compagnie d’Elspeth et Margaret et si j’étais triste de les quitter, je suis ravie de les avoir rencontrer.

Après la publication de son recueil de poème, en 1914, Elspeth va recevoir une étrange lettre d’un jeune homme américain. Une correspondance régulière va alors commencer, leur permettant d’apprendre doucement à se connaître jusqu’à laisser place à des sentiments… Lorsque la guerre éclate et que David doit partir à la guerre, leurs sentiments ne font que se renforcer.

Cependant, ce n’est pas seulement leur histoire. En parallèle, une seconde correspondance s’installe en 1940 : celle de Margaret et sa « mère », qui découvre un jour un tas de lettres et décide de partir à la découverte de son passé ignoré depuis toujours.

Le peu de personnages présents dans cette histoire permet de s’attacher davantage à eux et de créer un lien intime entre le lecteur et les protagonistes. Au fil de leurs échanges, on découvre leurs vies, leurs habitudes, leurs rêves, leurs peurs et leurs craintes, leurs petits secrets. La personnalité de chacun se tisse au fil de ces écrits et j’ai eu cette impression qu’on apprenait à les connaître en même temps qu’eux-mêmes se découvraient. En tant que lecteur, on est invité à partager leur intimité car c’est avec leurs mots remplis d’amour et d’espoirs qu’Elspeth et David vont tisser une histoire d’amour magnifique que la guerre n’altérera jamais.

Il n’y a aucune poésie dans ma vie sans toi. Tu es ma muse. Avant de te connaître, j’écrivais avec ma plume, et mes lecteurs adoraient ça. Cela signifiait quelque chose pour eux. Mais après t’avoir rencontré, j’ai écrit avec mon âme, et moi, j’ai adoré ça. Cela signifiait tout pour moi.

Cette hommage aux mots, à l’écriture est merveilleux. Sur fond de guerre, l’auteure aborde également les thématiques liées à ce conflits. On navigue entre les deux guerres tout en découvrant les peurs des habitants, les restrictions, l’horreur des combats, la solitude des femmes restées dans les villes. Jessica Brockmole ne remplit pas ses lettres de nombreuses réflexions historiques mais a su les pimenter avec la bonne dose d’Histoire pour faire prendre conscience que ces conflits ont torturés de nombreux individus et ont laissé des stigmates dans leurs vies.

♦ ♦

Une lettre de vous n’est pas passé loin du coup de cœur. Sur fond de conflits historiques, une liaison épistolaire se tisse entre une jeune écossaise et un jeune américain. Une histoire d’amour magnifique liée à une histoire familiale complexe. Une histoire d’une grande beauté littéraire qu’on n’a pas envie de quitter.

Publicités

7 commentaires sur « Une lettre de vous ~ Jessica Brockmole »

  1. Oh la la tu confirmes l’intuition que j’avais de ce roman à savoir qu’il doit être magnifique. Je n’ai jamais lu de romans épistolaires (pourtant j’en ai dans ma bibliothèque) mais j’ai lu quelques romans sur la première guerre mondiale et énormément sur la seconde, et je sais donc que ce sont des périodes que j’aime lire. Je vais peut-être aller faire un tour en librairie tout à l’heure et je regarderai si ils l’ont du coup… Merci pour cette jolie chronique. Bises

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s