Entre mes doigts coule le sable ~ Sophie Tal Men

Sans titre 2.jpg

L’année dernière, j’ai découvert Sophie Tal Men avec son livre Les yeux couleur de pluie. J’étais très heureuse en apprenant qu’elle écrivait une suite aux aventures de Matthieu et Marie-Lou.

Résumé :

Pas facile de concilier médecine et vie privée quand on est internes à l’hôpital ! Marie-Lou, qui a quitté sa Savoie natale pour Brest, et Matthieu, le ténébreux surfeur, sont tombés amoureux au premier regard. Mais entre leurs stages en psychiatrie et en neurochirurgie, les nombreuses gardes à effectuer, les apéros au « Gobe-mouches » et les fêtes carabines, leur histoire d’amour n’est pas un long fleuve tranquille. C’est plutôt la valse des sentiments… Surtout quand leurs proches deviennent leurs patients. Matthieu parviendra-t-il à vaincre ses peurs et à laisser Marie-Lou entrer dans sa vie ? Marie-Lou apprendra-t-elle à laisser glisser le sable entre ses doigts ?

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Comme je le disais, j’étais très heureuse de retrouver l’écriture de Sophie Tal Men. Les yeux couleur de pluie avait été une très bonne lecture l’année dernière. L’histoire de Marie-Lou et Matthieu m’avait beaucoup plu, l’environnement dans lequel elle prenait place également puisque cela me rappelait mes racines bretonnes. Même si mon souvenir de ce premier tome restait assez imprécis concernant certains détails, beaucoup de choses se sont vite ravivées dans mon esprit.

Ce deuxième tome, c’est donc la suite de cette idylle, la suite de leurs (més)aventures médicales et relationnelles. Toujours à Brest, les deux protagonistes ne semble pourtant pas sur la même longueur d’ondes. On retrouve Marie-Lou, envoyée en stage de psychiatrie et donc loin de sa passion pour la neurologie ; Matthieu, toujours au service de neurochirurgie ; Anna, fidèle à elle-même, bien que plus effacée dans ce deuxième tome ; mais aussi Josic et Yvonne, piliers du Gobe-mouches.

Beaucoup de choses m’ont dérangées dans ce roman… Même si j’ai passé un bon moment et que ma lecture a été tout de même agréable, je ne peux m’empêcher de relever des défauts qui l’ont parfois dérangée, notamment en ce qui concerne le vocabulaire médical. Il est, à mon sens, bien pointilleux et malgré mon attachement à toutes ses séries médicales qu’on trouve aujourd’hui (pour n’en citer qu’une : Grey’s Anatomy), il ne m’a pas semblé toujours utile de connaître en détails les procédures et les pathologies. Peut-être est-ce une déformation professionnelle ? Après tout, Sophie Tal Men est neurologue, donc calée dans son domaine. Cela m’a plus lassée et perdue qu’autre chose…

Ce vocabulaire omniprésent s’installe au détriment des relations entre les personnages, dont j’ai eu la sensation qu’elles étaient mises au second plan pour que le lecteur se concentre exclusivement sur l’épanouissement professionnel de Marie-Lou et Matthieu. Au milieu de quelques longueurs, Entre mes doigts coule le sable m’a parfois semblé bien lent et dire peu de choses pour autant de pages… Ce n’est pas un livre d’action, ce n’est pas un livre à rebondissements et bien que quelques surprises se nichent au creux des pages, elles arrivent, à mon goût, bien trop tard.

Sophie Tal Men décide tout de même de garder dans sa ligne d’écriture des thèmes autour de l’attachement, des liens, des relations difficiles à construire lorsqu’on a été abandonné, de la confiance en soi. La psychiatrie amène aussi à se questionner sur le pouvoir et le sens des mots. La médecine n’est pas qu’une science technique mais également une science de la parole et la mise en parallèle de la neurochirurgie et de la psychiatrie m’a semblée malgré tout très intéressante.

Finalement, seul le cadre de ce deuxième tome m’a charmé. C’est un régal de faire ce voyage en Bretagne, d’aller sentir l’air iodé sur son visage, d’avoir la sensation que nos cheveux sont pleins de sels et de découvrir des paysages magnifiques digne d’une des plus belles régions. L’escapade à l’île de Groix n’a pas été sans me rappeler mon amour pour les romans de Lorraine Fouchet.

♦ ♦

Une lecture en demi-teinte, nettement inférieure au premier tome. Même s’il est bien agréable de retrouver Marie-Lou et Matthieu et de partir voyager à nouveau en Bretagne, c’est parmi quelques longueurs et événements tardifs ; et c’est bien dommage…

Publicités

3 commentaires sur « Entre mes doigts coule le sable ~ Sophie Tal Men »

  1. Je me retrouve énormément dans ta chronique, tu le sais déjà, nos avis sont très similaires. Je suis totalement d’accord sur le langage médical qui m’a beaucoup pesée, j’avais l’impression d’être face à une démonstration. Je n’y comprenais rien et j’ai même parfois sauté des lignes. Et oui, moi aussi j’ai trouvé que les sentiments des personnages étaient mis de côté.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s