Une position inconfortable ~ Francesco Muzzopappa

18721518_880924098715190_978178930_o.jpg

Francesco Muzzopappa ne m’est pas inconnu puisque j’ai depuis longtemps sur ma liseuse son premier roman : Tout va très bien, madame la comtesse, un roman que je n’ai jamais lu. Lorsque les éditions Autrement m’ont proposé l’envoi de ce roman, j’ai été ravie de pouvoir enfin découvrir cet auteur.

Résumé :

Fabio rêve de devenir le nouveau Fellini. En attendant, il faut bien manger, alors pourquoi ne pas écrire des scénarios coquins ? Résultat : Vingt mille queues sous les mers ou Quand Harry ramone Sally rencontrent un succès sans pareil. Et le voici primé à Cannes… mais dans la section X. Cette reconnaissance inespérée risque de faire voler sa réputation en éclats…

Mon avis :  ♥ ♥ ♥ ♥

Moi qui souhaitait une histoire drôle, loufoque, détente, ce roman s’est avéré remplir parfaitement son rôle. Cependant, il m’a déçue de bout en bout dans la construction de son histoire. Fabio, nouvellement scénariste, diplômé du Centre expérimental de cinéma, n’a qu’une idée en tête : percer dans le monde du cinéma. Si cela va lui arriver, c’est pourtant dans un univers bien différent de ce à quoi il s’attendait : l’industrie pornographique.

Au milieu de l’histoire de Fabio, c’est une imposante critique du monde du cinéma qui est faite. Ce monde cruel, parfois tyrannique qui peut en un instant éliminer des candidats, ternir une réputation ou bien briser une carrière. Francesco Muzzopappa en fait presque un pamphlet, sans la prose. Car c’est bien cet univers qui a été refusé à Fabio une fois son diplôme en poche. Relégué à l’industrie pornographique, il rédige des scénarios à longueur de journée, tout en reprenant ceux des films classiques.

En comprenant quelle thématique ce roman traitait, je m’attendais à ce que la vulgarité et des termes techniques de ce milieu surgissent. En effet, le roman en est truffé et si cela est parfois dérangeant, c’est parce que ça en devient lassant. Les nombreux synopsis des films de Fabio jonchent les pages ; la déception et l’ennui de ce dernier en deviennent contagieux, si bien que, en toute honnêteté, j’ai parfois sauté des lignes. L’histoire s’enchaîne linéairement, sans vraiment laisser au lecteur la place d’imaginer une finalité. La plume vive et tranchante de Francesco Muzzopappa est bienvenue pour faire sourire, pour rappeler qu’on lit une comédie.

♦ ♦

Sous couvert d’une critique vive du cinéma et de son univers cruel, l’histoire de Fabio, scénariste obligé de travailler dans l’industrie pornographique, se déroule. Un roman qui m’a  malheureusement déçue de bout en bout.

Publicités

4 commentaires sur “Une position inconfortable ~ Francesco Muzzopappa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s