Les figures de l’ombre

figures.jpg

Voilà un film que je ne pouvais laisser passer ! J’avais adoré le jeu d’actrice d’Octavia Spencer dans La couleur des sentiments et je n’avais qu’une envie : la revoir à l’écran. Même si j’ai vu ce film bien plus tard que sa sortie en salle, je ne regrette absolument pas de l’avoir vu ! Il est résolument optimiste et je le conseille vivement.

Résumé-01

Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn. Maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran.

Ce que j'en pense def-01

Les figures de l’ombre s’annonce comme le biopic de trois femmes au parcours extraordinaire : Katherine Johnson, Dorothy Vaughn et Mary Jackson. Elles sont calculatrices pour la NASA durant ce qu’on appellera la « course à l’espace ». Sur fond d’événements historiques se tisse la vie de ses trois femmes de couleur dans un environnement masculin.

 

Ce n’est qu’à la fin du film qu’on prend conscience qu’on assiste en coulisses à un exploit de l’Histoire américaine : le calcul de la trajectoire de John Glenn, le premier américain à entrer dans l’espace en 1962. Autour de cet aspect, la question d’être meilleur que la Russie remonte à la surface et les considérations politiques entrent en scène. Nous entrons, dans les années 60, dans une ère d’innovations techniques, dans une ère où les avancées technologiques dépassent les espérances. Theodore Melfi a parfaitement su équilibrer la complexité du contexte historique (la ségrégation raciale, les inégalités hommes/femmes) mêlé à la politique et à la science.

 

Pour mettre en valeur cet épisode historique majeur, trois héroïnes dynamiques, au tempérament volcanique et dont la force de leurs convictions n’aura d’égal que leur force : Katherine, Mary et Dorothy. Les actrices qui incarnent ses trois personnalités sont attachantes, rebelles et siéent à merveille au rôle qui leur a été attribué. Jamais dans la lamentation du sort qui leur est souvent réservé (notamment lorsque les toilettes sont installées à 800 mètres de leur poste de travail), elles vont se battre pour faire valoir leurs compétences, leurs capacités intellectuelles excellentes et pour se faire respecter en tant que femmes génies et non en tant que femmes de couleur.

174%2Fcinemovies%2F424%2Fd39%2Fb784fd3aae1388fc1576d63121%2Fmovies-219070-12.jpg

En parallèle, la vie des Noirs à cette époque est évoquée et nombreux petites tranches de vie permettent d’aborder le combat qu’ils ont dû mener dans ces années de séparation, de ségrégation raciale. Les églises, les toilettes, les restaurants étaient séparés. Pour faire des études, les personnes blanches étudiaient dans des collèges de Blancs tandis que les personnes de couleurs devaient se rendre dans des collèges de Noirs. Un combat qui durera jusqu’à l’égalité, une égalité encore sur le fil aujourd’hui. Aucun cliché ne vient desservir cette belle histoire, uniquement un trait d’humour pour égayer les moments d’émotions.

Séparateur-01-01

Un film qui évoque une des dates historiques les plus importantes de l’Histoire des Etats-Unis, traité du point de vue des calculatrices noires qui agissaient dans l’ombre, ces petits génies qui ont permis à John Glenn de voyager dans l’espace. Sur fond de ségrégation raciale, la vie de Katherine, Mary et Dorothy se tisse, fortes devant les combats qu’elles ont dû mener pour être reconnue. Un film très beau où l’émotion se mêle à un fin trait d’humour.

LesFiguresDelOmbre-800x445.jpg


Informations techniques

  • Date de sortie : 8 mars 2017
  • Réalisateur : Theodore Melfi
  • Avec : Taraji Penda Henson (L’Etrange histoire de Benjamin Button, Think like a men, Personn of interest, Empire), Octavia Spencer (La couleur des sentiments), Janelle Monáe, Kevin Costner (Robin des Bois, Man of Steel), Kirsten Dunst (JumanjiEternel sunshine of the Spotless MindSpider-Man).
Publicités

3 commentaires sur “Les figures de l’ombre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s