L’accro du shopping à Manhattan ♦ Sophie Kinsella

20746941_924878370986429_613348869_o.jpg

Sophie Kinsella en vacances est une valeur sûre ! Bien que je l’avais récemment lu avec son dernier roman, Ma vie (pas si) parfaite, j’avais envie de retrouver les aventures de Becky Bloomwood, héroïne que j’adore et qui me fait toujours passer de très bons moments. Encore une fois, je me suis régalée.

Résumé-01

Becky Bloomwood, la terreur des distributeurs toujours aussi folle de fringues, ne s’est guère assagie question finances. Mais à quoi bon être enfin devenue la journaliste financière la plus populaire d’Angleterre si l’on n’en profite pas un peu ? Heureusement, elle file le parfait amour avec le séduisant Luke, son fiancé. Même s’il travaille du matin au soir pour monter sa nouvelle agence de communication à… New York ! Le rêve pour toute accro du shopping qui se respecte ! Aux anges, Becky s’envole avec lui vers ce paradis de la consommation où elle se grise à l’envi de soldes, de marques et de boutiques. L’ivresse tourne à la gueule de bois quand Luke découvre, un beau matin, dans un tabloïd anglais, un cliché de Becky en pleine frénésie d’achats sur la Cinquième Avenue. Autant dire adieu à leur crédibilité et à tous leurs grands projets. Mais la coïncidence est fâcheuse et Becky est sceptique face au hasard…

Ce que j'en pense def-01

Deux romans de Sophie Kinsella lus en moins de deux mois, cela prouve bien que je suis autant accro à sa plume que Becky au shopping. Quel bonheur de se replonger dans ses aventures… A côté d’elle, nos petits soucis financiers semblent dérisoires. Pourtant, malgré son addiction toujours à un degré très elevé, j’ai eu le sentiment de découvrir une Becky plus stable et plus réfléchie. Sa situation est posée, elle travaille chez Morning Coffee comme conseillère financière et semble avoir trouvé un train de vie tranquille avec Luke, sa colocataire et fidèle amie Suze.

Lorsque Luke décide d’ouvrir une antenne de sa boîte à New York, c’est un rêve qui se concrétise pour Becky. Qui dit New York dit 5e Avenue et donc boutiques à gogo : toutes les grandes enseignes sont là pour faire frémir notre héroïne et son compte en banque. Comme un bonheur ne vient jamais sans cacher un malheur, rien de plus terrible qu’un article assassin sur la célèbre conseillère financière qui se révèle être un panier percé pour faire dégringoler vie personnelle et vie professionnelle.

Sophie Kinsella réussit le pari audacieux d’écrire un deuxième tome sur les mêmes problématiques que le premier, à savoir une héroïne sous l’emprise d’une addiction au shopping, sans pour autant donner un aspect répétitif à l’histoire. Becky se révèle davantage humaine dans ce tome et c’est ce que j’ai beaucoup aimé. Des scènes toujours plus hilarantes et un style addictif permettent de retrouver le trait d’humour si apprécié de l’auteure.

Séparateur-01-01

C’est toujours un délice de retrouver Becky, l’accro du shopping. Même si sa vie semble plus stable, on n’est jamais à l’abri d’un tsunami médiatique et cela, Becky va l’apprendre à ses dépends. Humour savamment dosé, crises de shopping aiguë et légère romance : un deuxième tome très réussi.

Très bonne lecture-01

Publicités

2 commentaires sur “L’accro du shopping à Manhattan ♦ Sophie Kinsella

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s