Jeunesse

L’aube sera grandiose • Anne-Laure Bondoux

21684302_942451382562461_733803455_o.jpg

J’ai découvert Anne-Laure Bondoux l’année dernière avec son roman en duo, Et je danse aussi. Malheureusement, j’avais abandonné ma lecture, ne m’y retrouvant pas au fil des pages. En apercevant ce roman dans les sorties de la rentrée littéraire, j’ai vu une occasion parfaite de repartir sur de bonnes bases avec la plume de cette auteure. Je remercie Gallimard de me l’avoir fait parvenir.

résumé

Titania emmène sa fille, Nine, seize ans, dans une mystérieuse cabane au bord d’un lac. Il est temps pour elle de lui dévoiler des événements de sa vie qu’elle lui a cachés jusqu’alors. Nine écoute, suspendue aux paroles de sa mère. Flash-back, anecdotes, personnages flamboyants, récits en eaux troubles, souvenirs souvent drôles et parfois tragiques, bouleversants, fascinants secrets… Peu à peu jaillit un étonnant roman familial, qui va prendre, pour Nine, un nouveau tour au matin..

ce que j'en pene

Si ce roman m’avait attiré dans les parutions de la rentrée littéraire, c’est par son côté intriguant et mystérieux. En effet, en entrant dans l’histoire, j’ai eu la surprise de ne pas trouver de réel fil conducteur mais plutôt une alternance de temporalité qui nous entraîne dans l’histoire de Titania, une mère de famille, qui décide un jour d’embarquer avec elle, Nine, sa fille, pour une destination inconnue, perdue au milieu des bois. Là, elle va lui révéler, au gré de retour dans le passé, son enfance, sa jeunesse et ce qu’elle a caché à tous pendant des années, une histoire de famille qu’elle a occulté à ses proches, dans laquelle elle s’appelle Consolata et où elle n’est pas fille unique mais la sœur de jumeaux, Orion et Octo.

Elle a une nuit pour raconter la vérité à sa fille. Une histoire de vie dans laquelle elle a le premier rôle et non plus une des histoires qu’elle écrit cachée derrière son pseudonyme. Durant les années 70 et 80, elle a suivi sa mère dans ses déboires amoureux, déménageant de maisons en maisons et vivant sous le toit des amants de celle-ci, des pères de substitution qui vont l’aider à grandir, mûrir, autant elle que ses frères. Titania va évoquer la vie mouvementée qu’elle a eu adolescente, en lui présent tous les acteurs qui ont jalonné ce parcours, qui ont gravité autour du noyau familial qu’elle formait avec ses frères et sa mères. Des personnages créés qui sont hauts en couleurs, authentiques et profondément humains. Des personnages qui savent toucher une corde sensible en nous.

L’amour qui les lie est fort, intense et beau, l’histoire de cette famille est extraordinaire, il n’y a aucun doute. Des thématiques autour de la famille, de l’amour et du soutien fraternel qui sont fortes, qui prennent une place importante au fil de l’histoire. Cependant, malgré le panel de personnages, le récit présente, à mes yeux, quelques longueurs qui freinent la lecture. Les révélations tardent à faire leurs apparitions et m’ont beaucoup déçue. Je les ai trouvées trop surréaliste pour être convaincante. La plume de l’auteure est malgré tout poétique et juste dans le vocabulaire qu’elle utilise mais n’a pas toujours su me charmer tout au long du roman.

separateur-livre

Un roman entre mystères et révélations qui raconte l’histoire cachée d’une famille contrainte de vivre dans le silence le plus total. L’histoire n’a pas toujours su être convaincante à mes yeux mais la plume de l’auteure est poétique et très belle.

à découvrir

5 commentaires sur “L’aube sera grandiose • Anne-Laure Bondoux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s