Kate Hannigan ♦ Catherine Cookson

21844073_943107375830195_289009730_o.jpg

La couverture de ce roman m’a aussitôt attirée et j’ai eu très envie de découvrir l’histoire de cette femme, Kate Hannigan. Même si ma lecture ne fut pas aussitôt bonne que ce que j’attendais, j’ai passé un agréable moment en compagnie de la famille Hannigan.

RESUME-01

Le Dr Rodney Prince n’a jamais vu une fille comme Kate Hannigan dans le quartier sale et pauvre où il prodigue ses soins. Sa beauté et son intelligence surpassent de loin celles de Stella, son épouse, si raide, si froide, si calculatrice, et elle exerce sur lui une attirance irrésistible. Mais leur amour à peine naissant alimente une rumeur malsaine parmi les habitants du quartier. Car il défie toutes les règles de la bonne société édouardienne…

CE QUE JE PENSE-01

Ce roman prend place au cœur de Tyne Dock, un quartier en apparence pauvre dans lequel la misère est relativement importante. Catherine Cookson va s’attacher à raconter le triste quotidien de la famille Hannigan, chaque veillée de Noël dans ce quartier pauvre où les petits boulots mal-payés, dégradants s’enchaînent et se ressemblent. C’est une famille désorganisée : un père violent qui bat sa femme, une mère épuisée et une fille d’une beauté incroyable, la plus jolie du coron. Quand on les rencontre, la jeune Kate Hannigan, à peine âgée de dix-huit ans, est sur le point d’accoucher d’une petite fille hors mariage, plongeant sa famille dans le déshonneur.

Intelligente, remplie de l’envie d’apprendre les bonnes conduites de la société, elle va partir travailler pour exaucer son vœu et s’éloigner de la pauvreté de Tyne Dock, de ses habitants et de son père violent. Pourtant, chaque veille de Noël, son retour est attendu. Par sa mère, par Annie, sa douce et touchante petite fille et par le Dr. Rodney Prince, qui la sauva de son accouchement des années plus tôt. Un médecin attentionné et malheureux en ménage qui, au fil des retours de Kate à Tyne Dock, ne cessera d’éprouver pour elle des sentiments. Fortuné, il a grandi dans un cadre bien différent de celui de Kate et pourtant, l’amour qui va unir les deux protagonistes est beau et fort.

C’est cette relation qui m’a happée, la vision qu’ils ont en commun de la vie malgré leurs différences, malgré le cadre dans lequel ils ont grandi et évolué. Car après réflexion, on apprend à connaître les personnages au fil des années et Kate m’a paru toujours plus froide et désintéressée. Je n’ai réussi à éprouver de l’empathie comme j’en ai ressenti pour Rodney ou pour Annie. Le style particulier et le plan du roman a parfois freiné ma lecture, la rendant souvent lente. Elle utilise du vocabulaire assez spécialisé du milieu ouvrier, qui peut déranger.

C’est un roman lent qui aborde des thématiques relatives au mariage, à la religion, la guerre, à l’appartenance à une classe sociale et toutes les exigences que cela implique. La violence de l’époque dans les corons, la violence conjugale notamment, est au cœur de ce roman. Catherine Cookson connaît son sujet et décrit parfaitement les conditions de vie des ouvriers. Elle induit à travers l’histoire de Kate la question de l’émancipation religieuse, de l’éducation dans les villages ouvriers ainsi qu’une réflexion sur la société du XXe siècle que j’ai particulièrement apprécié.

SEPARATEUR-01

Un roman dont j’ai apprécié l’ambiance, les réflexions sur la société et les nombreuses thématiques relatives aux conditions de vie des corons. Cependant, malgré des personnages intéressants, je n’ai réussi à ressentir de l’empathie ou de l’émotion à leurs égards et suis restée très en retrait face à leur histoire.

BONNE LECTURE-01

Publicités

7 commentaires sur “Kate Hannigan ♦ Catherine Cookson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s