Les oubliés du dimanche ♦ Valérie Perrin

23134702_964142450393354_988665331_o.jpg

Depuis le temps que ce roman me faisait envie, le moment était enfin devenu opportun pour le sortir de ma bibliothèque. Je ne regrette absolument pas tant je l’ai trouvé beau et tant il m’a rappelé ces romans doudous dans lesquels on se sent bien.

RESUME-01

Justine, 21 ans, est aide-soignante dans une maison de retraite où elle se sent bien. Elle vit avec un grand-père taciturne et solitaire, une grand-mère peu affectueuse, et son cousin Jules qu’elle considère comme son frère. Marquée par l’accident qui a coûté la vie à ses parents et ceux de Jules, Justine se jette à corps perdu dans le travail… et les histoires des autres, car sa propre histoire lui échappe. Murés dans le silence, ses grands-parents refusent d’évoquer le passé. Alors elle se tourne vers ceux qui se souviennent. Ces « petits vieux » dont elle aime par-dessus tout écouter les souvenirs. Et tout particulièrement ceux d’Hélène, sa résidente préférée, retranchée sur une plage imaginaire de laquelle elle dévoile, par morceaux, l’histoire de sa vie et d’un amour qui a survécu au malheur et à la trahison. Justine passe des heures à l’écouter et consigne son récit dans un cahier bleu. Grâce à Hélène, elle va pouvoir affronter les secrets de sa propre histoire.

CE QUE JE PENSE-01

Je n’aurais jamais imaginé plonger dans une telle histoire en ouvrant ce roman et pourtant, parfois certaines histoires nous réservent de belles surprises. Au cœur des histoires de grands-mères, où secrets et langues se délient au fil des pages, on suit Justine, une jeune aide-soignante. Entière, altruiste et généreuse, là où la maladie rode, là où vieillesse rime avec fin de vie, la jeune femme écoute les histoires de passé, les anecdotes de vie que chacun lui confie au fil des soins, des gestes tendres et bienveillants qu’elle prodigue.

C’est ainsi qu’elle rencontre Hélène, la femme sur sa plage. Si je n’avais au départ pas compris la métaphore, c’est en me rendant compte de ce qu’elle signifiait que je l’ai trouvé si belle et si bien travaillée. Hélène va lui confier son amour perdu, Lucien, qu’elle a rencontré en 1933 et qui a changé sa vie, le café, le souvenir de la guerre qui a tant fait souffrir. Justine va le retranscrire dans un cahier bleu, au fil des allers/retours dans le passé et mettre des mots sur les maux d’Hélène. Cette expérience va lui permettre de découvrir son histoire et sa vérité, les secrets que sa propre famille garde enfouie, notamment celui du décès de ces parents alors qu’elle était toute jeune et qui la laisse orpheline, et faire la paix avec son passé.

La rencontre en Justine et Hélène est émouvante, tendre. Hélène est un personnage poétique qui m’a beaucoup émue. Réfugiée sur sa plage pour lutter contre sa souffrance. Tandis que Justine lutte contre les drames et les secrets qui ont construit son identité jusqu’à aujourd’hui. En peu de pages, l’auteure aborde une multitude de thèmes : la vieillesse, les secrets de famille, la guerre. Pourtant, ce roman demeure, au-delà de tous ces aspects, une ode aux personnes âgées et un hommage aux aides-soignants qui prennent soin d’eux et les accompagnent dans leur fin de vie.

Cette histoire est d’une douceur infinie, la plume de l’auteure est agréable et tendre. Les révélations tombent les unes après les autres sans que le lecteur s’y attende et pourtant, rien ne semble être en trop. Au contraire, page après page, on se laisse porter jusqu’au dénouement final.

SEPARATEUR-01

Un premier roman très réussi qui aborde avec beaucoup de tendresse et de bienveillance la fin de vie et les secrets de famille. Au fil des allers/retours dans le passé, on découvre en parallèle de l’histoire de Justine, celle d’Hélène et celle de la guerre, des amours perdus et des souffrances. Une histoire qui a su me toucher, m’émouvoir et ne se délogera pas de sitôt de mon cœur.

EXCELLENTE LECTURE-01

Publicités

5 commentaires sur “Les oubliés du dimanche ♦ Valérie Perrin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s