Lettres à Stella ♦ Iona Grey

23433260_967922900015309_2090301235_o.jpg

Dans le cadre de mon voyage en Autriche, j’avais emmené ce roman que j’ai envie de lire depuis sa sortie en grand format, l’année dernière. Je l’ai finalement commencé dans l’avion qui me ramenait en France. Il m’a accompagné pendant une semaine et j’aurais aimé ne jamais le terminer…

RESUME-01

À la nuit tombée, fuyant la violence de son compagnon, une jeune femme court dans les rues glacées de Londres. Jess n’a nulle part où aller. Surgissant dans une ruelle déserte, elle trouve refuge dans une maison abandonnée. Le lendemain matin, le facteur glisse une lettre mystérieuse par la porte. Incapable de résister à la tentation, Jess ne peut s’empêcher de la lire et se retrouve plongée dans une histoire d’amour d’un autre temps.  1943. Dans une église de Londres bombardée par le Blitz, Stella rencontre Dan, un aviateur américain. Très vite, ils sont irrésistiblement attirés l’un par l’autre. Leur histoire est a priori impossible. Rien ne joue en leur faveur : elle vient de se marier à un pasteur, lui n’a qu’une chance sur cinq de sortir vivant de cette guerre. Perdus et sans repères, la seule chose à laquelle les deux amants peuvent s’accrocher sont les lettres qu’ils s’écrivent, promesses d’un bonheur à venir. Le temps a passé, le destin est cruel, mais Jess est déterminée à savoir ce qui leur est arrivé. Inspirée par cet amour, portée par son enquête, elle trouvera à son tour les clefs d’un avenir meilleur.

CE QUE JE PENSE-01

Wow. Cette histoire d’amour est certainement la plus puissante, la plus belle que j’ai jamais lue. Elle surpasse toutes celle que j’ai pu découvrir auparavant et vient se hisser au rang de mes livres favoris. 600 pages de bonheur, de tendresse, de peurs aussi mais d’amour que je ne suis pas prête d’oublier. Ce roman alterne deux époques, deux histoires et met en scène deux femmes, au courage et à l’ambition démesurée qui m’ont beaucoup touchée. Ce système de narration le rend d’autant plus addictif, chaque chapitre donne envie de lire le suivant dans la foulée. Et ainsi de suite jusqu’à découvrir l’histoire de Stella, jeune femme mariée qui rencontre un jour Dan Rosinski, un aviateur américain venu soutenir l’effort de guerre sur le continent européen et dont elle va tomber éperdument amoureuse.

Je t’ai promis un amour infini, à une époque où il m’était impossible de savoir si je survivrais une semaine de plus. Aujourd’hui, il semblerait que l’éternité touche à son terme. Pas un instant je n’ai cessé de t’aimer. J’ai essayé, pour ne pas perdre la raison, mais je n’ai jamais été près d’y parvenir, pas plus que je n’ai cessé un seul jour d’espérer.

Pourtant, le destin décidera de ne pas jouer en leur faveur et c’est au cœur des échanges épistolaires que Jess découvre au fond d’une maison abandonnée, des années plus tard en 2011, alors qu’elle tente de fuir son compagnon dangereux, que l’histoire se dessine petit à petit pour nous éclairer. Dan et Stella n’ont jamais pu vivre au grand jour leur amour et sont aujourd’hui séparés par des milliers de kilomètres sans jamais s’être revus. La force du roman réside dans cette histoire d’amour magnifique, qui fait briller d’envie les plus romantiques. Dan va aimer Stella au-delà de l’imaginable et cette façon qu’il a de parler de cet amour, de le vivre est très certainement la plus belle chose qu’il m’a été donnée de lire. Ses mots sont fins, justes, touchants, infiniment beau et font rêver.

Le roman aborde également des sujets relatifs à l’homosexualité, les violences conjugales, la guerre et le sort des aviateurs, des soldats ainsi que la place de la femme et du mariage dans les années 40, ce qui m’a énormément plu car l’histoire d’amour ne se cantonnait pas seulement à être une histoire d’amour. Elle avait ses problématiques, ses failles ; tout comme les personnages, que l’auteure a su créer très réalistes, très humains et altruistes. Ils sont émouvants car ils sont porteurs de valeurs fortes, ils sont beaux et brillent par leur qualité mais également par les failles et les défauts qui les traversent, les doutes et les peurs qui les assaillent. Que ce soit Stella et Dan dans le passé, ou bien Jess et Will dans le présent.

Au plus profond de moi, le souvenir de cette histoire touchante, bouleversante s’est marqué. Qui n’a pas rêvé de vivre une telle puissance, un tel voyage émotionnel ? L’auteure a su manier les mots avec perfection pour rendre de cette histoire une petite merveille, une pépite qui est pour moi un coup de cœur.

SEPARATEUR-01

Un coup de cœur magistral pour ce roman, cette histoire d’amour. J’ai été entraînée par l’histoire de Dan et Stella, j’ai vibré avec eux au rythme de leurs échanges et de leurs rencontres. On ne peut se remettre d’une histoire aussi belle, aussi intense ; d’un amour si longtemps aimé qu’on a cru perdu.

COUP DE COEUR-01

Lu dans le cadre du Prix Littéraire des Chroniqueurs Web 2017.

Publicités

10 commentaires sur “Lettres à Stella ♦ Iona Grey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s