Jeunesse

Une fille au manteau bleu • Monica Hesse

23847752_974745329333066_792433220_o.jpg

Ce roman est dans ma bibliothèque depuis un an, sa couverture ne me faisait envie que lors de cette période où le froid s’est abattu sur nous. Non seulement il faisait partie de ma pile à lire automnale/hivernale mais en plus, il est nommé dans la catégorie jeunesse du Prix Littéraire des Chroniqueurs Web 2017.

résumé

Amsterdam, 1943. Hanneke sillonne les rues de la ville afin de dénicher des marchandises au marché noir. Un jour, une cliente lui fait une requête particulière, retrouver une jeune fille juive qu’elle hébergeait et qui a disparu. En recherchant la prénommée Mirjam Roodvet, Hanneke découvre les activités secrètes des réseaux d’entraide aux familles juives et entre à son tour dans la clandestinité.

ce que j'en pene

Ce roman a frôlé le coup de cœur. La plume de Monica Hesse est absolument remarquable, toute en simplicité mais remplie d’émotions. Son important travail de recherches concernant la Résistance amstellodamoise se niche au cœur des pages et de l’histoire d’Hanneke, une adolescente de dix-sept ans qui, comme elle précise elle-même, a la chance d’avoir le bon nom, la bonne couleur de cheveux. Hanneke n’est pas juive et va se retrouver mêler à la Résistance, au moment où l’Occupation Allemande est la plus importante à Amsterdam.

Si l’héroïne m’a paru arrogante et agaçante, les nombreux évènements qui ont jalonnés sa vie passée finissent par éclairer son caractère. La souffrance et la culpabilité qui la ronge sont autant de raisons qui permettent de comprendre cette adolescente imparfaite, humaine, têtue mais étonnamment courageuse. Elle va se questionner sur le fait de se mettre en danger pour la Résistance et, bien que cela puisse paraître égoïste, ses interrogations m’ont semblé très humaines. Alors qu’Hanneke n’est pas juive, elles abordent un aspect que je n’avais encore jamais lu dans les romans qui traitent de l’Holocauste. En temps de guerre, l’égoïsme n’était-il pas une réaction pour assurer sa propre survie ?

A côté de cet aspect autour de la psychologie de l’héroïne, une intrigue se tisse. Une course contre la montre, contre le temps qui amène une certaine tension haletante. L’envie d’en savoir plus, de connaître le dénouement est alimentée par les rebondissements qui jalonnent le récit. Cette enquête vient mettre en lumière des aspects de la Seconde guerre mondiale qui sont assez méconnus, notamment les photographies clandestines qui ont permis d’illustrer le travail dissimulé de nombreux résistants et d’éclaircir les faits atroces perpétués par les nazis.

Ce roman est passionnant, un véritable livre sur les rêves et les amours brisés par la guerre. Hanneke va voir ses convictions peu à peu se remettre en question et prendre conscience des actes de bravoure, de courage dont la Résistance est capable pour l’unité et pour sauver des vies. Sa souffrance va se confronter à l’une des périodes les plus sombres de l’Histoire et celle-ci va brutalement la changer, la bousculer. Être adolescente en temps de guerre, voir son insouciance s’envoler, grandir au milieu des déportations et de la mort. Monica Hesse aborde ces aspects avec simplicité, pourtant sa plume est captivante et ce roman bouleversant.

separateur-livre

Un roman fabuleux qui entremêle premiers amours, amitié, solidarité et seconde guerre mondiale. Monica Hesse met en lumière la résistance amstellodamoise à travers l’histoire d’Hanneke. Passionnant de bout en bout, cette histoire poignante est captivante et une fois commencé, elle est difficile à lâcher.

je recommande

10 commentaires sur “Une fille au manteau bleu • Monica Hesse

  1. C’est bon tu m’as convaincue ! J’avoue l’avoir vu passer en librairie mais je ne savais pas si ça valait le coup de le prendre pour la bibliothèque. En plus, il éclaire un aspect du conflit dont on ne connait pas grand chose au final (pour ma part en tous cas ^^ )

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s