Contemporain

Miss Cyclone • Laurence Peyrin

25397823_986092294865036_650138932_o.jpg

J’ai pu rencontrer Laurence Peyrin au salon de St-Maur en Poche en juin dernier, c’est à cette occasion que j’ai acheté Miss Cyclone. Cela m’a pris six mois pour l’en sortir de ma bibliothèque, à l’occasion de sa nomination pour le Prix Littéraire des Chroniqueurs Web 2017. Ce fut un coup de cœur magnifique.

RESUME-01

A l’ombre du Cyclone, les célèbres montagnes russes de Coney Island, là où New York se jette dans la mer, Angela et June, deux jeunes filles que tout oppose, se construisent ensemble dans une amitié indéfectible. A l’ombre du Cyclone, les célèbres montagnes russes de Coney Island, là où New York se jette dans la mer, Angela et June, deux jeunes filles que tout oppose, se construisent ensemble dans une amitié indéfectible.

CE QUE JE PENSE-01

Quatre parties pour quatre moments clés de leur existence. Un quator qui va traverser les années, au fil d’événements américains marquants : l’assassinat de John Lennon, l’ouragan Bob, l’affaire Clinton/Lewinsky, les attentats du 11 septembre 2001. Miss Cyclone, c’est aussi l’histoire d’une amitié, d’une complicité qui a vécu et qui demeure face aux années. Celle d’Angela, June, Nick et Adam. Malgré les déceptions, les trahisons et les secrets. Ce roman, c’est celui qui permet de s’interroger sur nos décisions, sur leur influence dans le cours de notre vie.

Il y avait des choses sur lesquelles elle ne serait jamais d’accord avec son amie. Et c’était l’essence même de cette mystique qui les unissait depuis si longtemps : L’amitié, c’est bien connaître l’autre, mais l’aimer quand même.

Angela est une jeune adolescente mal dans sa peau quand on la rencontre dans les années 80. D’origine italienne, petite et rondelette, elle est prédestinée à un avenir radieux. Un mariage avec Nick Spoleto, un appartement dans la cité du Mayflower, des enfants et la fortune des Spoleto, les autos-tamponneuses. Amie de longue date avec June Verhoeven, son opposée la plus inaccordable, elle vivent à Coney Island, à New-York. June est aussi blonde qu’Angela est brune, grande et élancée, libre et frivole. Ces deux-là s’aiment et ne se quitteraient pour rien au monde, le côté fantasque et superficielle de June étant entièrement complémentaire de l’indécision et la naïveté d’Angela. Pourtant, alors que leur avenir semble tracé à l’avance, une nuit va faire se renverser cet équilibre. Le poids des non-dits, des secrets va peser sur les épaules d’Angela.

Angela Visconti et June Verhoeven étaient amies depuis le jardin d’enfants et, d’aussi loin qu’elles s’en souvenaient, chacune aurait préféré être l’autre – avoir les cheveux de l’autre, sa taille ou ses seins, la maison de l’autre, ou même sa mère.

Comment un petit grain de sable peut venir remettre en question toute une vie ? Quelle aurait été notre vie si nous avions fait ceci au lieu de cela ? Qu’attendons-nous réellement de la vie ? Autant de question que l’auteure aborde à travers le personnage d’Angela qui fera l’objet d’une réelle réflexion sur ses décisions. Des sujets sensibles font leur apparition, notamment la question du viol et de l’avortement. Pour autant, Miss Cyclone c’est aussi une question de courage, de volonté pour s’émanciper des conventions de l’époque. C’est aussi la liberté qui cache un sentiment de vide.

La plume de Laurence Peyrin est d’une douceur tendre, délicate et rythmée. Cet amour qu’elle porte pour ses personnages se fait sentir tout au long du roman. Les pages défilent les unes après les autres et j’ai été réellement happée par l’histoire d’Angela et June, touchée par leur force et leur amitié, leurs convictions. Ce fut un véritable coup de cœur, une prise de conscience sur nos décisions. Cette lecture m’a bouleversée et je l’ai terminée en larmes. Ce roman n’est pas qu’une histoire d’amitié mais une introspection des individus qu’on suit de l’adolescence jusqu’à l’âge adulte et c’est toute sa force, sa qualité.

Peut-être que tu te dis que tu pourras voler. Que pour toi, ce sera possible.

SEPARATEUR-01

Une histoire d’amitié qui n’est pas qu’une histoire d’amitié. Un récit de vie aux personnages touchants et attachants qui nous invite à réfléchir, une histoire de choix, de décisions qui aurait pu changer le cours de la vie. Un coup de cœur pour l’amitié, la complicité d’Angela et June mais également pour la plume délicate de Laurence Peyrin.

COUP DE COEUR-01

Lu dans le cadre du Prix Littéraire des Chroniqueurs Web 2017.

13 commentaires sur “Miss Cyclone • Laurence Peyrin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s