Bande-dessinée - biographique

Conduite interdite • Chloé Wary

25521030_988283001312632_1513856087_o.jpg

Encore une découverte que j’ai faite sur la toile littéraire et quelle découverte ! Je n’imaginais pas la portée engagée de cette bande-dessinée, je ne le regrette absolument pas car ce sont, à mes yeux, des ouvrages qui nécessitent davantage de visibilité pour conquérir le plus de lectorat possible. Merci aux éditions Steinkis de publier ces textes poignants !

résumé

L’Arabie saoudite est le seul pays au monde où il est interdit aux femmes de conduire. Aujourd’hui, les Saoudiennes font leurs études à l’étranger, travaillent, votent et peuvent être élues… mais pas conduire elles-mêmes leur voiture. Après cinq années passées à Londres, Nour rentre en Arabie saoudite. Ce retour lui cause un certain malaise, jusqu’à ce qu’elle croise un groupe de femmes bien décidées à revendiquer leur indépendance.  Le 10 novembre 1990, elles sont 47 à prendre le volant, et deviennent les pionnières d’un mouvement féministe qui revendique le droit de conduire !

ce que j'en pene

Je me souviens des Londoniennes qui déposaient leurs enfants à l’école en voiture avant de se rendre au travail. J’aurais tellement aimé essayer. Mais pour nous les Saoudiennes, ce n’est pas convenable. Un décret promulgué en 1981 proscrit formellement la conduite aux femmes dans tout le royaume.

Le titre, Conduite interdite, dit beaucoup du contenu de ce roman graphique. Nour a vécu en Angleterre pendant plusieurs années avant de revenir dans son pays d’origine, l’Arabie Saoudite. Deux nations qui portent un regard très différent sur les conditions de vie des femmes. Les saoudiennes se battent encore aujourd’hui, en 2017, pour conduire une voiture de manière légale. Car si elles ont des droits, et notamment depuis 2015 celui de voter, conduire une voiture n’est pas en vigueur.

25551490_988282764645989_833119986_o.jpg

Une alternative existait. Le sort d’une femme ne pouvait être scellé dès sa naissance. Être une femme n’était pas une faute.

Autre changement radical avec le mode occidental, la femme est sous la tutelle de son père puis de son mari, lorsque celle-ci se marie. Le retour en Arabie Saoudite signifie pour Nour une régression totale des libertés qu’elle a eu à Londres. Elle n’est plus maître de ses choix, de son orientation. Plus libre d’expression, de choix vestimentaires. Ce n’est plus à elle de décider de sa vie. Pourtant, son combat n’aura de cesse d’aller dans ce sens. Et cela, dès qu’elle aura posé à nouveau le pied sur le sol saoudien.

25552959_988282927979306_1182198272_o.jpg

Chloé Wary amène au cœur de ce roman graphique une véritable réflexion autour des droits des femmes, particulièrement en Arabie Saoudite où ils sont moindres vis-à-vis de l’Occident. C’est également nous amener à voir le véritable visage du Moyen-Orient et de faire face aux représentations qu’on peut en avoir. A travers le personnage de Nour, une femme ambitieuse et révoltée, c’est toute la lutte féministe que l’auteure nous permet d’apercevoir ainsi que le décalage certains entre les libertés occidentales et la notion de liberté orientale avec tout l’impact des idéaux religieux sur le quotidien des individus.

Nour est une héroïne qui m’a beaucoup touchée, une héroïne audacieuse, courageuse au discours inspirant. Pour autant, le graphisme n’aura su compléter cette magnifique découverte. Le trait de crayon de Chloé Wary est unique. Il est particulier et sombre, parfois maladroit à certains endroits, on pourrait presque dire enfantin. Mais je n’ai réussi à y être sensible. Le dessin à mes yeux est bien moins important que le message qu’il laisse apparaître en surface, c’est pourquoi cet ouvrage garde une force incroyable.

separateur-livre

Un roman graphique engagé pour le féminisme, porté par Nour qui, après avoir vécu en Occident, se bat pour les droits des femmes en Arabie Saoudite. Transparent de vérité, une bande-dessinée qui pousse à la réflexion. On ne peut qu’être admiratif du courage de ces femmes.

je recommande

6 commentaires sur “Conduite interdite • Chloé Wary

  1. C’est une bande dessinée dont le sujet m’intéresse beaucoup, malheureusement je ne pense pas l’acheter pour autant car je n’aime pas du tout les dessins. Cela peut paraître bête mais contrairement à toi l’aspect des planches si il ne me plait pas me rebute toujours à me procurer une bd, même si l’histoire a l’air riche et me plairait à coup sûr. Du coup je pense me contenter de lire des avis la concernant. A voir par la suite si je change d’avis…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s