Les jours sucrés • Anne Montel et Loïc Clément

26653120_996708750470057_583703199_o.jpg

Anne Montel et Loïc Clément sont un de mes duos favoris, depuis ma découverte de Chaussette au printemps. Il faut également savoir qu’Anne Montel est nantaise, tout comme moi ! J’étais certaine d’énormément apprécié Les jours sucrés et ce fut le cas !

RESUME-01 - Copie

À 25 ans, Églantine apprend le décès de son père et part pour Klervi, le village breton de son enfance. Elle y retrouve sa vie d’avant, ses souvenirs et la pâtisserie paternelle (qui est désormais la sienne), mais aussi Gaël, son amoureux de l’époque, sa tante Marronde et tous les chats du village. Surtout, elle découvre le journal intime de son père. Il y a mis tous ses secrets de vie et de cuisine. Un véritable guide pour Églantine. Et si c’était l’occasion d’un nouveau départ ?

CE QUE JEN PENSE-01-01 - Copie

J’en étais sûre et cela s’est confirmé au fil des pages : ce roman graphique est un véritable bijou littéraire. Une bulle de douceur, un petit nuage de tendresse, un véritable régal tout simplement.

L’histoire d’Eglantine prend place en Bretagne, un lieu cher à mon cœur car il se trouve être lié à mes origines. Klervi semble être un petit patelin où il fait bon vivre, une petite ville dans laquelle tous les habitants se connaissent et échangent. La boulangerie est le centre d’un village, son cœur et c’est bien souvent dans cette boutique pleine de chaleur qui sent la levure, la farine et le pain qu’on aime s’aventurer pour échanger quelques ragots.

26513703_994862370654695_504106804_o.jpg

Eglantine décide de retaper et reprendre la boulangerie de son père, dont elle hérite à sa mort. Le retour dans son village natal ne se passe pourtant pas comme prévu mais, persévérante et audacieuse, elle se fera petit à petit sa place au sein de Klervi. L’ambiance douce, agréable qui règne sur les quelques 150 pages de ce roman graphique sont propice à la détente. La présence de chats, de livres, de pâtisserie en font un ouvrage condensé de bonnes choses pour le moral.

Quant aux dessins, au coup de crayon si caractéristique d’Anne Montel, c’est délicat et poétique. Ce duo a su créer un univers, une ambiance cocoon très appréciable, dans laquelle on a envie de passer du temps avec leurs personnages. Les couleurs sont si belles, même si, par moments, de belles pages blanches ornent le roman graphique. L’histoire est tout simplement touchante, pleine de tendresse et de nostalgie.

SEPARATEUR-01

Un délice, charme et poésie au rendez-vous dans ce roman graphique aux dessins si délicats. Une histoire touchante, une ambiance qui réunit livres, chats et pâtisserie : mon coup de cœur pour le duo Montel/Clément est confirmé.

EXCELLENTE LECTURE-01 - Copie

Publicités

4 commentaires sur “Les jours sucrés • Anne Montel et Loïc Clément

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s