Contemporain

La vallée des oranges • Béatrice Courtot

30727603_1052439948230270_1549643179857281024_n.jpg

Le prix du livre Romantique est un gage de qualité. A ce jour, je n’avais lu que Les Lettres de Rose de Clarisse Sabard, lauréate en 2016, qui avait été une excellente découverte. La vallée des oranges a remporté cette année le prix et j’ai souhaité le découvrir à l’occasion de mon voyage sur l’île de Majorque.

Résumé-01

Marseille, 2017. En démontant le faux plafond d’un hôtel, un ouvrier tombe sur une boîte contenant les souvenirs d’une vieille dame, Magdalena. Son arrière-petite-fille, Anaïs, tenancière du Café de l’Ensaïmada, une institution culinaire à Paris, décide alors de partir à la recherche de ses origines majorquines… Majorque, 1935. Magdalena, jeune pâtissière, confectionne chaque jour des ensaïmadas, ces brioches majorquines entortillées et saupoudrées de sucre glace. Mais très vite, la guerre civile espagnole frappe aux portes de son village. Au péril de sa vie, Magdalena s’engage alors dans la résistance. Entre Majorque et Marseille, deux destins de femmes bousculées par la Guerre d’Espagne et un secret de famille, mais unies par une même passion : la pâtisserie.

Ce que j'en pense-01

Bien que je commence à avoir lu un certain nombre de récit qui se déroule durant la Seconde Guerre Mondiale, il ne m’est encore jamais arrivé de lire un récit qui se déroule en Espagne à l’aube du régime nationaliste de Franco. C’est un point de vue extrêmement intéressant dans lequel on assiste à la guerre que se sont livrés les nationalistes et les républicains, aux massacres et aux meurtres qui ont été perpétrés selon le parti pris. Béatrice Courtot va alors donné la parole à la population majorquine, tout en alternant le passé et le présent.

Après la découverte d’un carnet de recettes à l’Hôtel du Port de Marseille, Anaïs va s’interroger sur ses origines et particulièrement sur le lien qu’elle entretient avec son arrière-grand-mère Magdalena, de qui elle tient son amour de la pâtisserie majorquine. Cette quête l’emmènera à Sóller, dans la vallée des oranges. Cette jeune femme indépendante et ambitieuse se découvrira au contact de cette île et elle prendra peu à peu conscience qu’elle descend d’une génération de femmes fortes et courageuses. C’est une héroïne qui m’a charmée, de part son état d’esprit libre et sa force de caractère.

L’auteure réussit à nous immerger totalement dans cette histoire, grâce à des descriptions somptueuses de paysages, aussi belles que réalistes. On se croirait téléporté sur l’île. On perçoit les odeurs des oranges, les couleurs éclatantes et typiques de cette région et même le souffle du vent, l’éclat du soleil, la chaleur. C’est un véritable voyage, géographiquement mais également culturellement et historiquement. Le travail de recherche sur la guerre et tout l’aspect historique qui est évoqué dans La vallée des oranges m’a fasciné.

Séprateur-01

La vallée des oranges, la Serra Tramuntana, Sóller… Des paysages dignes de cartes postales qui ont été le théâtre de nombreux massacres durant le régime nationaliste de Franco. Un récit qui alterne passé et présent et nous immerge dans la vie de Magdalena, pâtissière de renom et femme de courage, qui quittera son île pour survivre et laissera en héritage de lourds secrets.

Très bonne lecture-01

8 commentaires sur “La vallée des oranges • Béatrice Courtot

  1. Voilà un roman que je n’avais pas forcément envisagé de lire mais je me rends compte qu’il traite d’un sujet assez méconnu et d’un pan de l’Histoire européenne plutôt méconnu, alors pourquoi pas, au final ? 🙂 Pas une lecture prioritaire quoi qu’il en soit mais qui peut s’avérer intéressante ! !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s