Wonder • RJ Palacio

30707098_1054540174686914_1179742999844749312_n.jpg

Ce roman est dans ma bibliothèque depuis un moment et je l’en ai sorti à l’occasion d’un week-end prolongé dans le Sud. Je suis toujours assez touchée par les récits qui mettent en scène des enfants, celui-ci n’a pas échappé à la règle.

Résumé-01

« Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire. Né avec une malformation faciale, Auggie n’est jamais allé à l’école. A présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux, malgré tout ? Ne jugez pas un livre garçon à sa couverture son apparence »

Ce que j'en pense-01

Quand un roman a fait quasiment l’unanimité auprès de son lectorat, il subsiste une part d’appréhension de le découvrir et de se dire que peut-être, je n’y serais pas sensible. Ce fut totalement le contraire. Voir un tel sujet être traité pour s’adresser en premier lieu à un public jeunesse, c’est très réconfortant. La maladie, le handicap, la différence, autant de thématiques qu’il est aujourd’hui nécessaire de traiter pour les désacraliser.

Né avec une malformation faciale, il doit entrer en sixième à la rentrée et va se confronter pour la première fois au regard des autres de manière brutale. Bien que ses parents soient sceptiques sur la manière d’aborder le sujet, ils demeurent du même avis quant à la scolarisation de leur petit garçon. S’ils tentent de dédramatiser la situation, on sent toute l’angoisse d’une mère de laisser son enfant s’envoler vers la fosse aux lions. Cette relation qu’entretient Auggie avec sa maman m’a énormément émue. Tout l’amour qu’elle a pour lui transparaît dans la crainte qu’elle a de voir son enfant souffrir.

En parallèle, à la manière d’une narration chorale où l’on rencontre l’entourage du petit garçon, on découvre August. Un petit garçon courageux dont la force est exemplaire, d’une grande sensibilité et d’une gentillesse incroyable. A mesure que les pages défilent, j’ai fini par oublier qu’August était atteint d’une malformation faciale tant l’auteure s’attache à nous présenter un petit garçon tout à fait ordinaire. Mature, ouvert d’esprit, il fait preuve d’une empathie incroyable et se sert de la peine que lui font les autres comme tremplin pour voir le positif.

Si j’ai autant aimé ce roman, c’est parce qu’il décrit tout ce pour quoi je me bats au travers de ma profession : la lutte contre les différences et les préjugés, la tolérance et le respect. L’auteure choisit de traiter le handicap avec beaucoup de sensibilité, d’émotions et de justesse. Le message qui ressort est universel : la bonté est une qualité qui nous rend meilleur. Cela en fait un roman absolument touchant qui marque et qui devrait, à mon sens, être lu par tous.

Séprateur-01

L’histoire d’August Pullman est merveilleuse. Touchante, remplie de bons sentiments et d’un message de tolérance et de respect. Ce fut une excellente lecture, que je ne suis pas prête d’oublier, qui devrait être lu par tout le monde quelque soit son âge.

Excellente lecture-01

Publicités

Un commentaire sur “Wonder • RJ Palacio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s