Les sept sœurs : Maïa • Lucinda Riley

31408103_1058555774285354_5611011430875660288_n.jpg

C’est à Majorque que j’ai eu envie de voyager à Rio et rien de tel qu’un bon roman pour travers le globe en quelques heures. Les bons échos concernant la saga des Sept Sœurs et la plume de Lucinda Riley m’avait laissée curieuse. J’ai enfin pris le temps de découvrir Maïa, le premier tome et depuis, j’ai hâte de lire le deuxième !

Résumé-01

À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu’elles étaient bébés, Maia d’Aplièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève. Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leurs origines. La piste de Maia la conduit au-delà des océans, dans un manoir en ruines sur les collines de Rio de Janeiro, au Brésil. C’est là que son histoire a commencé… Secrets enfouis et destins brisés : ce que Maia découvre va bouleverser sa vie.

Ce que j'en pense-01

Six sœurs, chacune adoptée aux quatre coins du monde par un milliardaire suisse, appelée par les noms de la constellation des Pléiades : Maïa, Ally pour Alcyone, Star pour Astérope, CeCe pour Célaéno, Tyggy pour Taygète et Electra. Tel est le pitch du premier roman de la saga des Sept Sœurs. Si la curiosité l’a emportée sur mon appréhension de me lancer dans une saga aussi longue et non achevée, c’est parce que l’histoire de Maïa m’a été bien vendue. A la mort de leur père, chacune reçoit une lettre contenant un indice sur leur origine et comme son nom l’indique, ce premier tome nous emmène découvrir celles de Maïa, à Rio au Brésil.

L’auteure prend le parti de nous immerger en coupant brutalement le présent au milieu du roman pour nous envoyer dans le passé. Par ce procédé, on découvre alors pleinement l’histoire des ancêtres de Maïa, notamment celle de son arrière-grand-mère Izabela, dont la vie prit une teneur hautement historique en 1929 lorsqu’elle quitta le Brésil pour perfectionner son éducation à Paris. L’énigme mystérieuse qui va entourer la recherche des origines de Maïa est passionnante. Elle entremêle art, voyage, passion et sentiments amoureux avec beaucoup de simplicité, si bien que j’ai été captivée du début à la fin.

La condition des femmes au Brésil est également abordée en lien avec le contexte socio-économique et politique de l’époque, notamment le crash boursier de 1929 qui déclencha la faillite de plusieurs dirigeants de plantations de café. C’est un roman riche en détails historique qui permet de mélanger la fiction et la réalité, particulièrement quand il s’agit de la construction du Christ Rédempteur dont les origines de Maïa s’inspirent.

Ce premier tome est une révélation pour moi, le personnage de Maïa est séduisant, surtout dans l’évolution qu’elle montre au fil des pages. D’un naturel terre à terre et raisonnable, elle va peu à peu s’ouvrir et surmonter sa crainte de connaître ses origines, d’être dépassée par les révélation. Elle m’a aussitôt charmée et c’est une femme que j’ai trouvé déterminée et courageuse sous sa carapace. Elle est la véritable force de ce roman et c’est en cela j’ai été conquise.

Séprateur-01

Le portrait de Maïa, l’aîné de la fratrie, nous emmène en voyage à Rio à la recherche de ses origines. Entre passion amoureuse, découverte de l’art et détails historiques, l’histoire d’Izabela, son ancêtre est captivante. Un premier tome passionnant.

Excellente lecture-01

L’amour ne connaît pas la distance. Il n’a pas de continent ; ses yeux sont des étoiles.

Publicités

3 commentaires sur “Les sept sœurs : Maïa • Lucinda Riley

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s