Jeunesse

Les derniers battements du cœur • Kelly York et Rowan Atwood

33747797_1074267406047524_3657187926971777024_n.jpg

Il y a peu de temps, une de mes amies s’est lancée dans la confection en origami des 1 000 grues de la légende japonaise. Ce roman s’en est très largement inspirée et m’a rendue curieuse. C’était ma première découverte de la plume de Kelley York.

résumé

Selon une légende japonaise, plier 1000 origamis peut soigner n’importe quelle maladie. Si cela pouvait guérir Luc, Evelyn serait prête à en faire des millions… Quand Luc avait 16 ans, une inconnue lui a sauvé la vie : on lui a transplanté son cœur. Trois ans après, son corps rejette la greffe. Lassé des hôpitaux et des traitements, Luc se résigne à faire ses adieux. Pour cela, il s’organise un roadtrip à travers l’Oregon, où l’euthanasie est légale. Mais sa meilleure amie, Evelyn, se joint au voyage et réveille en lui des sentiments enfouis. Sa présence suffira-t-elle à lui redonner l’envie de se battre ?

ce que j'en pene

La grande force de ce roman réside dans le traitement très pudique et juste d’un sujet profond, grave : la maladie, le choix de décider de sa mort, l’euthanasie par assistance. Luc a su très tôt que sa vie rimerait avec les hôpitaux, les examens, les greffes. Son cœur ne le soutient plus, ne le maintient plus en vie. Son seul espoir, après le rejet de sa première greffe, est d’en recevoir un nouveau. Cependant, le jeune garçon est loin d’avoir envie de retourner entre les murs blancs de sa chambre d’hôpital.

Le retour d’Evelyn, sa grande amie d’autrefois, en ville, est l’occasion pour lui de partir sur les routes et de décider du moment, de l’endroit et des circonstances dans lesquelles il rendra son dernier souffle. Car si l’espoir d’une nouvelle greffe peut le maintenir en vie, il n’est plus certain d’avoir réellement envie d’affronter la perspective d’un nouveau rejet. Animer par le désir d’arrêter ses souffrances au moment où il se souhaite, il embarque Evelyn pour un road trip vers Oregon.

Ce duo attachant va vivre des heures agréables et des heures sombres, le point de vue alterne entre les pensées de la jeune adolescente et celles du garçon. La détermination mêlée à la lassitude de Luc n’aura de cesse de se confronter à l’espoir, la tolérance et l’empathie d’Evelyn. Leur association est émouvante, autant dans les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre que dans la complémentarité de leurs caractères. Ce sont deux personnages qui ont leur histoire passée, qui vivent au présent sans tenter de se projeter. Au moment où on découvre leur histoire, ils savent qu’ils ne peuvent faire aucun plan sur la comète.

C’est ainsi qu’on va vivre quelques semaines en leur compagnie, comme si Luc mettait la maladie en pause. Pour souffler, pour aimer et s’aimer, pour découvrir le monde et pour se découvrir lui-même. Pour vivre ses derniers battements de cœur, en compagnie des grues d’Evelyn et des ailes des papillons qu’il affectionne tant. Ce roman est un concentré d’espoir, il est aussi lumineux et beau qu’il n’est sombre et triste.

separateur-livre

Espoir et lumière pour parler d’un sujet profond : le choix de sa propre mort, l’euthanasie par assistance, la souffrance, la maladie. Le duo attachant que forme Luc et Evelyn sublime ce très beau roman.

à découvrir

Un commentaire sur “Les derniers battements du cœur • Kelly York et Rowan Atwood

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s