Historique

Le lila ne refleurit qu’après un hiver rigoureux • Martha Hall Kelly

34700115_1080655392075392_2382930585480855552_n.jpg

Le lila ne refleurit qu’après un hiver rigoureux est dans ma bibliothèque depuis sa sortie, il était grand temps que je me décide à le lire. Sa thématique autour des expérimentations médicales dans le camp de Ravensbrück en faisait un roman éclairant sur un aspect de la Seconde Guerre Mondiale peu relaté. 

Résumé-01

À New York, Caroline Ferriday travaille au consulat français. Mais lorsque les armées hitlériennes envahissent la Pologne en septembre 1939, c’est tout son quotidien qui va être bouleversé. De l’autre côté de l’océan, Kasia Kuzmerick, une adolescente polonaise, laisse de côté son enfance pour travailler dans la résistance et faire passer des messages. Mais la moindre erreur peut être fatale. Pour l’ambitieuse Herta Oberheuser, médecin allemand, la proposition que lui fait le gouvernement SS va lui permettre d’enfin montrer toutes ses capacités. Mais une fois embauchée, elle va se retrouver sous la domination des hommes… La vie de ses trois femmes va se retrouver liée à jamais lorsque Kasia est envoyée à Ravensbrück, le tristement célèbre camp de concentration pour femmes. À travers les continents, de New York à Paris, de l’Allemagne à la Pologne, Caroline et Kasia vont tout tenter pour que l’Histoire n’oublie jamais les atrocités commises.

Ce que j'en pense-01

Ce roman est absolument incroyable, aussi dense historiquement qu’émotionnellement. C’est exceptionnel d’écrire avec autant de justesse sur l’un des actes les plus barbares de l’Histoire de la Seconde Guerre Mondiale. Découvrir toujours davantage d’éléments sur ce conflit qu’on vécut nos grands-parents, nos arrière-grands-parents ne me lasse jamais car je sais que cela va me permettre de me forger, de grandir, d’en apprendre encore sur les ressentis et les vécus des nombreuses victimes. Ce conflit ne cesse de me passionner depuis que je l’ai découvert et je pense que cela ne s’arrêtera jamais, surtout quand je lis chaque fois des romans plus captivants, plus éclairants.

Qui a déjà entendu parler d’Herta Oberhauser ? Cette femme médecin nazie travaillait au camp de Ravensbrück, l’un des seuls camps de concentration exclusivement réservé aux femmes. Pour rassurer les hauts dignitaires nazis sur la médecine et particulièrement concernant une opération menée sur Reinhard Heydrich, elle va s’employer à réaliser des expérimentations médicales sur ces prisonnières. Ce sont des faits qui ont existés, ce sont des expériences qui ont été réalisés et retranscrites avec le plus d’authenticité possible par l’auteure. Pour rendre compte d’atrocités commises, des mensonges qui pouvaient être dits aux femmes. C’est aussi l’occasion d’entrer dans la tête d’un bourreau, d’aller côtoyer de près l’horreur, l’idéologie nazie.

Aucune d’entre nous ne savait à quel point nous nous trompions ce matin-là, à notre descente du train, et que nous allions plonger droit en enfer.

Aussi près qu’on peut l’être puisque parmi les trois femmes que l’auteure a souhaité mettre en lumière, il y a Kasia, une jeune polonaise qui deviendrait l’un Lapins de Ravensbrück. C’est le nom donné aux victimes de ces expériences médicales, en raison de leur démarche boiteuse à leur sortie de l’infirmerie. Kasia est un des personnages qui m’a le plus touchée. Par son caractère, sa vivacité, sa force et également par sa colère enfouie profondément, la violence de ses ressentiments, de sa culpabilité. La résistance dans laquelle elle se lance au début de la guerre l’emmènera dans le camp, accompagnée de sa mère et sa sœur. Elle nous permet d’explorer, de son regard, l’étendue du traumatisme psychique de ces expérimentations, toute l’horreur et la souffrance, les dommages psychologiques, les conditions de vie à Ravensbrück et le traitement des femmes. A la libération, son quotidien la transformera jusqu’à sa rencontre avec Caroline Ferriday.

Troisième femme de ce roman lourd en émotions, la généreuse et incroyable Caroline, dont la vie sera également bouleversée par la guerre et malmenée par l’amour. Sa bonté en fait une personne admirable. Son amour pour la France, pour les français et sa volonté d’aider les orphelinats, les enfants lui permettra de rencontrer les « Lapins » qui la toucheront tant qu’elle se pliera en quatre pour leur venir en aide. De son point de vue, aux Etats-Unis, elle vit des mondanités et des réceptions, montrant ainsi l’écart entre les camps et la vie américaine durant la guerre. C’est le point de vue extérieur de ce roman, tandis qu’Herta et Kasia demeure le point de vue intérieur.

Il y a peu, je crois, de romans qui m’auront autant bouleversé que Le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux dans le traitement de la Seconde Guerre mondiale et des camps de concentration. Il est un magnifique hommage à ces femmes victimes. Il vient faire ressortir l’horreur, les atrocités des expériences médicales tout en mettant en parallèle la gentillesse, la bonté de certaines personnes et relier ces deux extrêmes dans un sujet aussi vaste que la guerre est, à mes yeux, une prouesse incroyable.

Séprateur-01

L’un des plus magnifiques et bouleversants romans que j’ai lu sur l’Histoire de la Seconde Guerre Mondiale : un hommage aux « Lapins » de Ravensbrück, aux petites mains américaines qui améliorèrent le quotidien des enfants. L’auteure s’attache à mettre en parallèle l’horreur et la bonté, les atrocités aux bonnes actions et c’est ce qui m’a autant touchée dans Le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux.

Coup de coeur - Analyse-01

9 commentaires sur “Le lila ne refleurit qu’après un hiver rigoureux • Martha Hall Kelly

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s