Romance

Ce qui reste de nous • Jill Santopolo

33720251_1074267346047530_6292922989029621760_n.jpg

Je n’avais pas terminé les premiers chapitres que je sentais déjà que ce roman allait être un coup de cœur, un coup de foudre absolument incroyable. Repéré grâce au book club de l’actrice Reese Witherspoon, je me suis ruée en librairie à sa sortie pour me l’acheter.  Lu en seulement une journée, il m’a cependant fallu du temps pour écrire une chronique à la hauteur de mon ressenti, de cette histoire magnifique.

résumé

Alors que les tours du World Trade Center s’effondrent sous leurs yeux, Gabe et Lucy se rencontrent pour la première fois. Leur attirance est immédiate, comme une force irrésistible. Ce n’est pourtant qu’un an plus tard qu’ils se revoient et plongent cette fois-ci dans un amour qui dépasse tout ce qu’ils ont connu. Ils vivent, respirent, pensent à deux. Mais l’intensité de leur relation les amène aussi à s’interroger sur d’autres désirs profonds : tous deux veulent que leur vie ait un sens, une résonance, une valeur à la hauteur de leurs sentiments. Face à cette exigence, Lucy et Gabe vont devoir faire des choix, prendre des risques, avec l’espoir d’accorder leurs rêves à la réalité. Alors qu’ils assouvissent chacun leurs ambitions, leurs vies se croisent puis se perdent pendant près de treize années, jusqu’à ce qu’un nouvel événement les confronte à cette question : quelle place souhaitent-ils véritablement accorder à leur amour ?

ce que j'en pene

Ce roman a été comparé à Avant toi et Un jour, deux romances absolument magnifiques à mes yeux. La comparaison rendait cette histoire spéciale. Mon exigence quant à ce genre littéraire ne cesse d’augmenter au fil du temps, mon envie de me laisser porter dans une romance devient davantage contrainte par mon besoin de réalisme et j’avais une petite appréhension à ce sujet. Ce qui reste de nous s’est révélé être complètement à la hauteur. Ce fut même un coup de foudre incroyable.

Je ne sais pas pourquoi je t’ai rencontré ce jour-là, mais je sais qu’à cause de tout cela, tu as fait à jamais partie de mon histoire personnelle.

Gabe et Lucy se rencontrent un 11 septembre. Le 11 septembre 2001. Alors que les tours de World Trade Center s’effondrent dans un nuage de poussières, ils s’embrassent sur les toits. C’est intense, c’est un baiser qui les liera pour le reste de leur vie, sans pour autant les amener à être ensemble. En prenant la parole, Lucy va retracer toutes les étapes de leur amour à partir de ce commencement particulier. Même si elle donne l’impression de s’adresser à nous, lecteurs, c’est en réalité à Gabe qu’elle dédie cette histoire. Ils vont faire des choix, prendre des décisions qui vont tantôt les éloigner, tantôt les rapprocher.

Au fil des années qui passent, leur amour se tisse, défile, s’étiole et renaît. Reporter pour un journal, Gabe va un jour partir au Moyen-Orient. La guerre qui se déroule en toile de fond est prétexte pour les rêves et les ambitions de ce jeune homme en quête de voyage, d’aventures photographiques. Lucy, laissée en Amérique, va refaire sa vie petit à petit, faire des erreurs et des choix qui élèveront sa carrière, va refaire sa vie et se découvrir sous un autre angle, dans l’ombre de son premier amour. L’auteure s’attache à mettre en parallèle un amour très fort, très puissant qui ne respecte aucune règle et un amour stable, solide, basé sur la sécurité. C’est un personnage très fort, courageuse et ambitieuse, qui va faire de nombreux sacrifices pour ne jamais renoncer à ces rêves, comme une promesse qu’elle aurait faite à Gabe. Tandis que lui, intrépide et fougueux, impulsif, il va vivre au rythme de ses envies.

J’ai eu l’impression que nous étions redevenus cette étoile binaire, en orbite l’un autour de l’autre, à des années-lumières des autres planètes ou astéroïdes. J’aurais du penser à mes enfants ou à mon mari, mais je ne pensais qu’à toi, à ce que tu me faisais éprouver. Au fait qu’au bout de toutes ces années, notre lien semblait plus solide que lorsque nus avions vingt-quatre ans. Nous avions changé l’un et l’autre, mais ces changements nous avaient rendus plus compatibles.

Ce couple m’a touchée, au plus profond de mon cœur. Ils m’ont fait pleurer, ils m’ont émue. C’est le récit une passion dévorante qui va les unir et qui dépassera les frontières, les océans, les pays et qui ne s’épuisera jamais. C’est le genre d’amour qu’on rêve de vivre, qu’on rêve de connaître car il laisse une marque indélébile. Il demeure, malgré le temps, un roc solide, un repère inébranlable. C’est une histoire d’amour magnifique, une des plus belles que j’ai lue, mais également une histoire de décisions, de croisements et de regrets. Les choix que l’on décide de faire sont-ils les bons ? Les chemins qu’on décide de prendre sont-ils ceux qu’on a souhaité, rêvé ? L’amour est-il au centre de tout ? En refermant Ce qui reste de nous, je savais qu’il me sera difficile d’oublier Lucy et Gabe et leur amour.

separateur-livre

Coup de foudre pour ce roman qui retrace l’histoire d’amour de Lucy et Gabe, pour les choix et les décisions qu’on prend pour accomplir nos rêves. Est-ce suffisant pour vivre et prétendre au bonheur ? Leur histoire est un roc, puissante et magnifique et il me sera très difficile de l’oublier.

mémorable

11 commentaires sur “Ce qui reste de nous • Jill Santopolo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s