Saga historique & familiale

Une maison sur l’océan • Beatriz Williams

35971695_1093268894147375_6301461345359364096_n.jpg

Depuis ma découverte de L’été du cyclone, en 2016, Beatriz Williams fait partie de ces auteurs que je lis à chaque nouvelle parution. Ce fut le cas l’année dernière avec Les lumières de Cape Cod. Merci aux éditions Belfond pour l’envoi d’Une maison sur l’océan, le troisième tome de la trilogie des sœurs Schuyler.

résumé

À l’automne 1966, l’intrépide Pepper Schuyler est dans les ennuis jusqu’au cou : non seulement la belle est enceinte de son ex-patron, politicien influent qui la pourchasse à travers le pays, mais elle se retrouve seule et sans ressources. Son unique bien : une Mercedes de collection, qu’elle vient de vendre pour une coquette somme à une mystérieuse acquéreuse, Annabelle Dommerich. Il faut dire que cette célèbre violoncelliste française attache une valeur sentimentale particulière à ce véhicule. Elle seule connaît l’histoire de cette voiture, de sa course éperdue à travers l’Allemagne nazie jusqu’à son arrivée en Amérique. Et le destin des deux amants en fuite qu’elle abritait… Alors qu’Annabelle décide de prendre Pepper sous son aile et lui offre un refuge sur une plage déserte de Floride, les deux femmes se livrent peu à peu leurs secrets. Ensemble, parviendront-elles à affronter les zones d’ombre de leur passé ?

ce que j'en pene

Il ne manquait plus que l’histoire de la sulfureuse et pétillante Pepper pour clôturer la saga des sœurs Schuyler. Enceinte, la jeune femme au caractère bien trempé est dans une situation bien délicate quand elle découvre que le père de son bébé la pourchasse. A la suite de sa visite chez sa sœur Tiny (Les Lumières de Cape Cod), elle décide de prendre la fuite à bord de la mystérieuse Mercedes Roadster de 1936 qu’elles ont trouvé dans une cabane pour la revendre. En chemin, elle rencontre Annabelle, une femme énigmatique qui la prend sous son aile et va lui dévoiler son histoire émouvante.

L’auteure décide, à nouveau, de d’alterner deux époques différentes : d’un côté, les années 60 et la vie rythmée de Pepper et de l’autre, la rencontre d’Annabelle avec un jeune homme juif, pendant la Seconde Guerre Mondiale. Prise dans un étau amoureux, entre le baron hitlérien Von Kleist et le séduisant Stefan, en pleine effervescence nazie et pendant la montée de l’antisémitisme, la jeune princesse franco-américaine va voir sa vie être chamboulée. A deux époques différentes, les deux femmes ont eu un parcours de vie rempli de courage et de détermination, animé par l’amour et la famille. L’histoire d’Annabelle m’a cependant davantage touchée, certainement en raison du contexte historico-politique qui accentue l’aspect poignant de ce son destin.

Une maison sur l’océan est un page-turner à la plume terriblement addictive. C’est un aspect qui me charme à chaque nouveau roman de Beatriz Williams qui a véritablement un don pour écrire des sagas familiales captivantes. Celle-ci ne fait pas exception à la règle, d’autant plus qu’il met en scène des personnages féminins forts, libres, au caractère indépendant et féministe, malgré l’importance des hommes dans leur vie. Elles prennent leur destin en main, décide de leur vie à une époque où il n’était pourtant pas aisé pour elles de le faire. Ce sont des héroïnes vivantes auxquelles on peut aisément s’identifier et auxquelles on s’attache nécessairement.

separateur-livre

Que ce soit en 1936 ou en 1966, les héroïnes d’Une maison sur l’océan sont libres, incroyablement courageuses et pétillantes. Des femmes auxquelles on s’attache car elles dévoilent petit à petit leurs secrets, leurs passions, leurs amours et leurs concessions. Ce troisième tome est à la fois émouvant et captivant.

je recommande

5 commentaires sur “Une maison sur l’océan • Beatriz Williams

  1. Je viens juste de terminer ma lecture et j’ai adoré ! Par contre je ne savais pas qu’il s’agissait d’une trilogie, du coup je n’ai pas lu les deux autres. J’espère n’avoir rien gâché car les autres me donnent très envie.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s