Comédie·Films·Films romantiques

Cinéma • Love, Simon

yo-soy-simon-critica-e1549104446753.jpg

Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens est un roman paru en 2015. Il a été adapté cette année au cinéma sous le titre Love, Simon. Bien que préférant lire les romans avant d’aller visionner leur adaptation, je n’ai pas résister à me rendre directement en salle pour découvrir le film !

Résumé-01

Simon Spier est un adolescent qui cache son homosexualité. Il étudie dans un lycée de la banlieue d’Atlanta avec ses trois meilleurs amis. Un jour, Simon apprend qu’un autre adolescent gay de son lycée vient de dévoiler sa sexualité anonymement sur internet, sous le pseudonyme « Blue ». De façon anonyme également, Simon commence à communiquer avec ce garçon. Les deux adolescents vont vite se confier l’un à l’autre et tisser un véritable lien. Mais quand les messages qu’il échange avec « Blue » tombent entre de mauvaises mains, la vie de Simon va commencer à changer.

Ce que j'en pense-01

Ce film n’est pas ce que je nommerais un grand film mais il aborde une thématique très importante, de manière juste et sensée. Adapté du roman de littérature jeunesse Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens de Becky Albertalli, Love, Simon reprend l’histoire de Simon, jeune lycéen homosexuel qui a décidé de garder pour lui son orientation sexuelle jusqu’au jour où il rencontre Blue, un garçon qui partage son secret et avec qui il va entamer une correspondance.

Le scénario du film est très bien ficelé, mêlant drame, humour, amour avec brio. Les acteurs, et particulièrement Nick Robinson dans le rôle de Simon, ont les traits juvéniles et permettent de s’identifier clairement aux personnages qu’ils jouent. La force du film repose d’ailleurs sur ses personnages, cette bande de copains lycéens qui vivent leurs vies, leurs déboires et leurs aventures amoureuses. La phrase d’accroche de l’affiche est, en outre : « on mérite tous une première grande histoire d’amour », ce qui résume très bien les messages et la portée du film.

7744308_webdf-05615-05614-r2-comp-tif_1000x625.jpg

Il s’agit, à travers l’histoire de Simon Spier, de montrer à quel point l’homosexualité peut être banalisée, taboue et faire peur. C’est même un film qui permet d’ouvrir le débat sur le quotidien, le lycée et les représentations qu’on a des différences. Il incite à la tolérance et au respect, en défendant des valeurs d’amitié, de solidarité et de la famille. A travers le chantage, les menaces, Love, Simon met également en lumière la gravité de certains actes, perpétrés par peur ou par ignorance, qui peuvent être destructeurs.

Pourtant pas moralisateur, le film de Greg Berlanti évite les clichés du genre en offrant une comédie pleine de bons sentiments, d’amour et de messages bienveillants et importants traités avec légèreté. J’y ai trouvé tout ce que je cherchais, sans regretter une seule de ne pas avoir découvert le roman auparavant.

Séprateur-01

2 commentaires sur “Cinéma • Love, Simon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s