La ferme du bout du monde • Sarah Vaughan

37944283_1130324547108476_757847207012466688_n

Un an que ce roman est dans ma bibliothèque. J’ai eu l’occasion de croiser l’auteure à deux reprises lors du salon de Saint Maur en Poche. Encensé par le librairie Gérard Collard cette année, j’ai enfin pris le temps de le découvrir.

Résumé-01

Cornouailles, une ferme isolée au sommet d’une falaise. Battus par les vents de la lande et les embruns, ses murs abritent depuis trois générations une famille… et ses secrets.1939. Will et Alice trouvent refuge auprès de Maggie, la fille du fermier. Ils vivent une enfance protégée des ravages de la guerre. Jusqu’à cet été 1943 qui bouleverse leur destin. Été 2014. La jeune Lucy, trompée par son mari, rejoint la ferme de sa grand-mère Maggie. Mais rien ne l’a préparée à ce qu’elle y découvrira. Deux étés, séparés par un drame inavouable. Peut-on tout réparer soixante-dix ans plus tard ?

Ce que j'en pense-01

Soixante-dix ans séparent deux destins, celui de Maggie pendant le Seconde Guerre Mondiale et celui de Lucy, en 2014. Si les deux femmes sont liées, Lucy étant la petite-fille de Maggie, leur lien va au-delà de l’aspect familial puisqu’il les rattache à la terre, à la ferme de Skylark où la vieille femme a grandi et vécu dans les années 40. On les suit ainsi, dans une alternance de chapitres et de point de vue qui permet de dérouler leurs vies et leurs histoires.

En 1939, un couple de fermiers, accueillent Will et sa sœur Alice à la ferme. Fuyant la guerre qui menace d’éclater à Londres, ils partagent la vie quotidienne de Skylark avec ses habitants, notamment Maggie, la fille de ce couple. Tout d’abord amis et très complices, Will et Maggie vont peu à peu se rapprocher et se découvrir… Jusqu’au drame qui, soixante-dix ans plus tard, hantera encore la jeune femme, marquée par son histoire d’amour et le funeste destin de celle-ci. La particularité de cet aspect de l’histoire est d’explorer cette tragédie qu’a été la guerre, ses conséquences cruelles qui ont séparé nombreux amoureux, qui ont dévasté nombreux individus jusqu’à les changer radicalement.

Cette maison est comme un aimant, elle ramène à elle ceux qui s’en éloignent trop.

Quelques années plus tard, en 2014, après avoir découvert l’infidélité de son mari et manqué de professionnalisme dans son métier d’infirmière, Lucy décide de quitter la vie londonienne et de rentrer dans la ferme de son enfance. Une ferme qu’elle retrouve endettée et sur le déclin. Après la déception sentimentale qu’elle a vécue, elle n’a qu’une idée en tête : remettre sur pied cet endroit isolé des Cornouailles où elle se sent chez elle et s’affranchir des convenances, du mariage qu’elle a fait par nécessité plus que par amour et envie.

L’auteure met en lumière des personnages féminins forts, indépendants, libres, décrits avec sensibilité qui se retrouvent face à leur destin et à une seconde chance. Les descriptions des paysages de la Cornouailles sont à couper le souffle, si fines, immersives et détaillées qu’on a l’impression de s’y trouver, qu’on a la sensation d’être téléporté dans ce décor pluvieux, humide, solitaire et hostile. Ce roman est une véritable fresque familiale captivante, remplie de remise en question, d’amour et de passion, de secrets bien gardés.

La ferme est plus isolée et impitoyable que jamais. Car au pied de ses falaises et de ce promontoire il n’y a rien que l’Atlantique bleu pétrole… Puis l’Amérique, inconnue et invisible. Alors  elle est une ferme du bout du monde. Le genre de lieu où les règles habituelles peuvent être infléchies, rien qu’un peu, et où les secrets demeurent enfouis. Qui pourrait bien les répéter ? Et qui pourrait bien les entendre ?

Séprateur-01

Une fresque familiale passionnante, qui jongle entre les années 40, la Seconde Guerre Mondiale et les années 2010, dans le décor absolument incroyable qu’est la Cornouailles et ses plaines hostiles, ses fermes isolées. Deux femmes, deux destins que l’amour et la passion ne pourront briser.

Excellente lecture-01

6 commentaires sur “La ferme du bout du monde • Sarah Vaughan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s