Bande-dessinée - contemporain

Hiver indien • Charlotte Bousquet et Stéphanie Rubini

42866677_246371739270559_4037052577139916800_n.jpg

C’est totalement par hasard que je suis tombée sur Hiver Indien en librairie. C’est le nom de Charlotte Bousquet qui m’a convaincue de repartir avec. J’avais lu Le jour où je suis partie l’été dernier que j’avais beaucoup apprécié. 

Résumé-01

Manon est une adolescente mal dans sa peau, réservée et solitaire. Elle vit seule avec son père, au sein d’une famille assez particulière. Si les fêtes de fin d’années ne sont pas très joyeuses pour elle, c’est parce que tous les réveillons de Noël se passent de la même manière : Manon demeure seule, assise dans son coin, très peu écoutée de ses cousins et souvent victimes de moqueries sur son apparence et sa façon d’être. Autrefois, elle était pianiste mais depuis une audition qui a viré au cauchemar, elle est décrédibilisée aux yeux de ses tantes. Elle tente d’aborder ces réunions familiales avec une indifférence feinte, pourtant c’est en souffrance qu’elle rentre chez elle.

42776324_498698863932520_7803227755968987136_n.jpg

Cette année devrait cependant changer bien des choses puisque la venue de Nadia, la marraine de son père, est annoncée. Nadia est une célèbre musicienne, de renommée mondiale. A travers leur passion commune pour la musique, une complicité va naître entre les deux femmes. Un lien qui permet à Nadia d’affronter sa famille pour les réveillons, les moqueries et les humiliations dont elle est victime. Ce soutien est également le tremplin qui lui manquait pour reprendre confiance en elle. Chose qu’elle avait depuis longtemps perdue.

42883487_1027313707475441_6185015745353613312_n.jpg

Cette bande-dessinée est une belle invitation à s’interroger sur les relations humaines, sur la musique, les relations familiales, qu’elles soient conflictuelles, fusionnelles ou compliquées. Il demeure une immense complémentarité entre le scénario de Charlotte Bousquet et les dessins de Stéphanie Rubini, une dyade qui saute aux yeux dès les premiers instants. L’histoire de Manon est touchante, empreinte d’une grande sensibilité qui vient montrer à quel point les belles rencontres sont excellentes pour le moral, la confiance et l’estime de soi.

Séprateur-01

Une bande-dessinée pleine de sensibilité, de douceur qui évoque les relations humains dans la construction de l’estime de soi, de la confiance en soi. L’histoire de Manon est touchante et m’a fait passé un agréable moment de lecture.

Bonne lecture-01

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s