Bande-dessinée - historique

Irena, tome 1 : Le ghetto • Jean-David Morvan, Séverine Tréfouël, David Evrard et Walter

44433198_481667862317471_3249020099452993536_n

Cela fait un petit moment que j’ai repéré cette bande-dessinée mais elle n’était jamais disponible à la bibliothèque. Au mois d’octobre, j’ai enfin eu l’occasion d’emprunter les trois premiers tomes ! 

résumé

1940, l’armée nazie a envahi la Pologne. À Varsovie, les Juifs de la ville ont été parqués dans le ghetto : un quartier entier entouré de murs. Quiconque tente de s’en échapper est abattu sans sommation ; les seuls qui peuvent y entrer sont les membres du département d’aide sociale. Parmi eux, Irena vient tous les jours apporter vivres et soutien à ceux qui sont enfermés dans cet enfer et qui souffrent de maladies et de malnutrition. Ici, tout le monde la connait, les enfants l’adorent. Car Irena est un modèle de courage : elle n’hésite pas à tenir tête aux gardiens, à faire toujours plus que ce qu’autorise l’occupant nazi. Le jour où, sur son lit de mort, une jeune mère lui confie la vie de son fils, Irena se met en tête de sortir clandestinement les orphelins du ghetto. Pour que l’innocence soit épargnée de la barbarie, elle doit être prête à risquer sa vie.

ce que j'en pene

« Justes parmi les nations » : une expression que je n’avais jamais entendu jusqu’à la lecture de cette bande-dessinée. C’est un titre honorifique, remis par l’Etat d’Israël dont a été distingué Irena Sendlerowa en 1965 grâce à son engagement durant la Seconde Guerre Mondiale en Pologne. Irena reprend la véritable histoire de cette femme et de son parcours incroyable. Une femme qui a permis à plus de 2 500 enfants d’être sauvés du ghetto de Varsovie. Résistante polonaise, elle travaillait à l’aide sociale et chaque jour, se rendait derrière les hauts murs du ghetto pour aider les Juifs. Nourriture, vêtements, médicaments, elle apportait de quoi améliorer le quotidien des personnes enfermées.

44428289_176080236647199_5295471801525075968_n.jpg

Ce premier tome se concentre sur sa décision de faire s’évader des enfants et de les confier à des familles, des orphelinats pour les protéger de la barbarie nazie mais également sur le début de son combat et la manière dont elle s’y est prise pour organiser un réseau fiable pour ces enfants. Elle inscrivait à chaque sauvetage les noms des enfants, anciens et nouveaux, ainsi que leurs adresses afin de leur permettre de retrouver leurs origines en temps voulu. Ses allers et venues au ghetto permettent de se rendre compte de la vie menée dans son sein : malnutrition, maladies, morts, enfermement, errance, etc.

44424302_495256544213272_4382400069798723584_n

Les illustrations sont un brin enfantines, pourtant la colorimétrie s’ajuste à chaque situation et chaque lieu, au ton des planches. Elles sont plus sombres quand on est dans le ghetto et plus colorées lorsqu’on est à l’extérieur. Ce qui permet d’ailleurs de montrer le contraste énorme qui existait à Varsovie à cette époque. Les auteurs ont su retranscrire avec justesse et sensibilité les conditions de vie atroces du ghetto et, de l’autre côté du mur, l’insouciance des habitants vivant en colocation avec les nazis ; on découvre également les pillages du Reich dans les maisons des individus déportés, les déportations et exécutions. Cette bande-dessinée est bouleversante et riche, un bel hommage à Irena et toutes les personnes qui ont eu à cœur d’aider les Juifs.

separateur-livre

Une bande-dessinée bouleversante qui vient rendre hommage à cette femme extraordinaire qui a risqué sa vie pour sauver des enfants. Les auteurs décrivent avec justesse et émotion le quotidien du ghetto, les conditions de vie des Juifs, les pillages des nazis. A lire, absolument.

mémorable

8 commentaires sur “Irena, tome 1 : Le ghetto • Jean-David Morvan, Séverine Tréfouël, David Evrard et Walter

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s