Contemporain

Les heures solaires • Caroline Caugant

48174256_2736036493288689_3443790441055518720_n.jpg

Quand Solène, des éditions Stock, m’a proposé de découvrir les titres de leur nouvelle collection Arpège, Les heures solaires m’a aussitôt rendue curieuse. Un grand merci pour cet envoi, que j’ai pu découvrir avant sa sortie. Il est en librairie depuis le 2 janvier.

Résumé-01

Alors qu’elle prépare sa prochaine exposition, Billie, artiste trentenaire, parisienne, apprend la mort brutale de Louise. Sa mère, dont elle s’est tenue éloignée si longtemps, s’est mystérieusement noyée. Pour Billie, l’heure est venue de retourner à V., le village de son enfance. Elle retrouve intacts l’arrière-pays méditerranéen, les collines asséchées qu’elle arpentait gamine, la rivière galopante aux échos enchanteurs et féroces, et surtout le souvenir obsédant de celle qu’elle a laissée derrière elle : Lila, l’amie éternelle, la soeur de cœur — la grande absente. Les Heures solaires brosse le portrait de trois générations de femmes unies par les secrets d’une rivière. Y palpitent l’enfance, l’attachement à sa terre d’origine, l’impossibilité de l’oubli. Et c’est en creusant la puissance des mémoires familiales que Caroline Caugant pose aussi cette question : les monstres engendrent-ils toujours des monstres ?

Ce que j'en pense-01

Alors qu’elle prépare sa future exposition, Billie reçoit un appel lui annonçant le décès de sa mère, Louise. Cette dernière, alors en maison de retraite, sa mémoire lui faisant cruellement défaut, est retrouvée noyée à la rivière. Billie qui, n’a pas revu sa mère depuis des années, va retourner dans sa région natale, ce lieu vestige de son enfance où elle y a laissé son passé. La mort de sa mère l’oblige à se replonger dans ses souvenirs, à ouvrir des blessures qu’elle a masqué depuis longtemps. Pour la jeune femme, de nombreuses questions restées sans réponse demeurent.

Trois générations de femmes se superposent, trois femmes issues de la même famille : Billie, Louise, sa mère et Adèle, sa grand-mère. Réunies par la rivière, cet espace où tout a commencé, les secrets et les non-dits ont parasité leur manière de s’aimer et de communiquer. En retournant sur sa terre natale, Billie va découvrir un pan de son histoire qu’elle ignorait et qui vient poser des mots sur ses angoisses, ses doutes qui l’assaillent, son identité.

L’auteure nous offre une belle réflexion sur l’attachement, les liens mère/fille, les souvenirs, le deuil, le passé et les mensonges. Les secrets de famille se déroulent doucement, grâce à une plume poétique et douce. Quelques aspects historiques s’ajoutent, tels que le retour du soldat et la guerre. Petit à petit, on découvre un portrait de femmes sensibles, fortes et courageuses. Ce roman est une ode à la femme, à l’identité et au poids du passé quand il demeure caché.

Séprateur-01

A la mort de sa mère, Billie retourne dans sa région natale, vestige d’une enfance remplie de non-dits et de mensonges. Les heures solaires est un roman d’une grande douceur qui vient interroger le poids du passé, des souvenirs et les liens mère/fille.

Bonne lecture-01

4 commentaires sur “Les heures solaires • Caroline Caugant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s