Wish-list

Rentrée littéraire d’hiver • Janvier 2019

47572694_555720714852733_2219870197878095872_n.jpg

La fin de l’année est plus pauvre en parutions littéraires mais ce n’est pas le cas du mois de janvier. La rentrée littéraire d’hiver est de retour et de nombreux titres me font encore très envie pour ce début 2019. Je vous laisse découvrir mes envies !

separateur-livre

• 2 janvier •

Orange amère d’Ann Patchett (Actes Sud)

Pour échapper à sa famille, Albert s’incruste au baptême de Franny, la fille d’un collègue, et tombe sous le charme de Beverly, son épouse. Les années ont passé et Albert et Beverly se marient. Chaque été, leurs enfants se retrouvent tous chez eux, en Virginie, formant une petite tribu avide de liberté. Mais un drame fait voler en éclats les liens de cette fratrie recomposée.

Un si petit oiseau de Marie Pavlenko (Flammarion)

Après un accident de voiture qui l’a laissée meurtrie, Abigail rentre chez elle. Elle ne voit plus personne. Son corps mutilé bouleverse son quotidien, sa vie d’avant lui est insupportable. Comment se définir quand on a perdu ses repères, qu’on ne sait plus qui on est, que la douleur est toujours embusquée, prête à exploser ? Grâce à l’amour des siens. Grâce aux livres. Grâce à la nature, au rire, aux oiseaux. Avec beaucoup de patience, peu à peu, Abi va réapprendre à vivre.

La goûteuse d’Hitler de Rosella Postorino (Albin Michel)

1943. Reclus dans son quartier général en Prusse orientale, terrorisé à l’idée que l’on attente à sa vie, Hitler a fait recruter des goûteuses. Parmi elles, Rosa. Quand les S.S. lui ordonnent de porter une cuillerée à sa bouche, Rosa s’exécute, la peur au ventre : chaque bouchée est peut-être la dernière. Mais elle doit affronter une autre guerre entre les murs de ce réfectoire : considérée comme « l’étrangère », Rosa, qui vient de Berlin, est en butte à l’hostilité de ses compagnes, dont Elfriede, personnalité aussi charismatique qu’autoritaire. Pourtant, la réalité est la même pour toutes : consentir à leur rôle, c’est à la fois vouloir survivre et accepter l’idée de mourir.

Longtemps, j’ai rêvé de mon île de Lauren Wolk (L’école des loisirs)

Les douze années de son existence, Corneille les a passées sur l’une des minuscules îles qui composent l’archipel Elizabeth, dans le Massachusetts. Abandonnée à sa naissance sur un bateau laissé à la dérive, Corneille n’a jamais connu personne d’autre que Osh, l’homme qui l’a recueillie puis élevée, et Miss Maggie, leur voisine. Corneille a toujours été curieuse de tout. Lorsqu’une nuit, elle aperçoit la lueur d’un feu de camp par-delà les flots, la jeune fille se met en tête d’en découvrir l’origine. Commence alors une quête qui va la mener bien plus loin encore que tout ce qu’elle aurait pu imaginer, sur les sentiers tortueux et pleins de dangers de son énigmatique passé…

separateur-livre

• 3 janvier •

Nous qui n’étions rien de Madeleine Thien (Phébus)

À Shanghai, pendant la Révolution culturelle, deux familles d’artistes nouent des liens que rien ne viendra briser. Des décennies plus tard, à Vancouver, une jeune femme entreprend de reconstituer leur histoire à l’aide du Livre des traces, un roman sans début ni fin, à la fois fictif et véridique, qui semble renfermer toutes les vies possibles. Ainsi débute une étourdissante quête des origines entre les mailles de l’histoire, la vraie, et l’inventée.

 Libre d’aimer d’Olivier Merle (XO)

Juillet 1942. Elle s’appelle Esther, elle a vingt ans, elle est juive. Ses parents ont été arrêtés, elle erre dans les rues de Paris, perdue et terrifiée. Alors qu’elle se repose sur un banc, son regard croise celui d’une femme élégante, plus âgée qu’elle, qui fume de longues cigarettes à la terrasse d’un café. Esther ne le sait pas encore mais sa rencontre prochaine avec Thérèse Dorval, l’épouse d’un homme cynique et violent qui collabore avec les Allemands, va bouleverser sa vie. Naissance d’un désir irrésistible, en pleine tragédie. Amour interdit de deux femmes emportées par le feu de la passion. À Dinard, où elles se réfugient, elles devront, sous la pluie des bombes alliées, décider de leur destin?: se séparer pour tenter de survivre ou accepter de mourir par amour.

separateur-livre

• 9 janvier •

Le silence du Phare de Jean Pendziwol (Charleston)

Elizabeth est au crépuscule de sa vie. Privée de la vue, elle s’est réfugiée dans la musique et les souvenirs. Mais le jour où le journal intime de son père est découvert, elle va se replonger, avec l’aide de Morgan, une jeune femme en pleine révolte, dans son enfance. Une enfance passée en compagnie de sa soeur jumelle sur une minuscule île, terre sauvage et reculée perdue au coeur du Lac Supérieur où son père gardait le phare. Une enfance dont les secrets vont avoir des conséquences autant pour Elizabeth que pour Morgan…

Anatomie d’un scandale de Sarah Vaughan (Préludes)

Kate vient de se voir confier l’affaire de sa vie, celle qui accuse l’un des hommes les plus proches du pouvoir d’un terrible crime. Kate doit faire condamner James Whitehouse. Sophie adore son mari, James. Elle est prête à tout pour l’aider et préserver sa famille. Sophie doit trouver la force de continuer comme avant.
Comme avant, vraiment ? Quels sombres secrets dissimule le scandale, et à quel jeu se livrent réellement ces deux femmes et cet homme ?

Reste avec moi d’Ayobami Adebayo (Charleston)

Yejide espère un miracle. Un enfant. C’est ce que son mari attend, ce que sa belle famille attend, et elle a tout essayé. Mais quand une délégation familiale se présente à sa porte escortant une jeune femme, son univers vacille. Accepter une seconde épouse, c’est au-dessus de ses forces.

separateur-livre

• 10 janvier •

La fille au sourire de perles de Clemantine Wamariya et Elizabeth Weil (Les Escales)

Clemantine Wamariya a six ans quand le conflit rwandais éclate en 1994. Avec sa sœur Claire, quinze ans, elles doivent fuir les massacres et traversent sept pays d’Afrique pour échapper à la violence. Sans nouvelles de leur famille, elles affrontent la faim, la soif, les camps de réfugiés, la misère et la cruauté pendant six ans avant d’arriver aux États-Unis. À Chicago, les deux sœurs empruntent des chemins différents. Tandis que l’aînée, mère célibataire, a du mal à joindre les deux bouts, Clemantine, recueillie par une famille américaine, est promise à un avenir brillant. Un véritable rêve américain s’offre à elle : elle devient pom-pom girl et fait de brillantes études en école privée qui la mèneront jusqu’à Yale. Mais comment se reconstruire après une telle épreuve ?

separateur-livre

• 16 janvier •

La vie rêvée de Margaret de Katherine Center (Milady)

Attention, un rêve peut en cacher un autre… Margaret est sur le point d’entamer le brillant avenir pour lequel elle s’est donné tant de mal : un job de rêve, un fiancé qu’elle adore, et la promesse d’une vie parfaite. Puis soudain, son rêve s’effondre. Hospitalisée, Margaret doit affronter l’impensable et se faire une raison : rien ne sera plus jamais pareil. Face à l’adversité, Margaret découvre que la vie n’a pas dit son dernier mot. Parfois, la dernière chose qu’on souhaite est précisément celle dont on a besoin. Parfois, on espère que quelqu’un sera là pour nous rattraper avant la chute. Et parfois, on trouve l’amour là où on l’attend le moins.

Shtum de Jem Lester (Stéphanie Marsan)

Ben a presque tout raté dans sa vie. Sa carrière est au point mort, son couple part à vau l’eau, son fils est  » différent  » . A dix ans, Jonah ne parle pas. Lorsqu’ils sont tous deux contraints d’emménager chez le père de Ben, trois générations d’hommes – un qui ne sait pas parler, deux qui s’y refusent – sont réunies sous le même toit. Alors que Ben engage une bataille juridique éprouvante pour obtenir le placement de son fils dans un établissement spécialisé, Jonah se rapproche de son grand-père dont les jours sont comptés. Et cet homme qui n’a jamais révélé le secret de ses origines, se met à parler, pour la première fois, à ce garçon qui n’a pas de mots pour lui répondre. C’est peut-être l’occasion pour Ben de se rendre compte que sa plus grande réussite, c’est son fils. Un roman poignant sur la famille et l’identité.

separateur-livre

• 17 janvier •

Nos éclats de miroir de Florence Hinckel (Nathan)

Je m’appelle Cléo, et j’aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours? Cette date est importante pour moi, car c’est à cet âge-là que tu es morte, ma chère Anne Franck. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j’ai décidé de m’adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais te raconter ce qui m’interroge, me fait rire ou bouleverser.

separateur-livre

• 24 janvier •

Hello Sunshine de Laura Dave (Belfond)

9781e402-2d4d-4a56-91d8-0d71ae122f47

À trente-cinq ans, Sunshine MacKenzie est à la tête de la chaîne YouTube la plus trendy du moment. Entre sa célèbre émission de cuisine « Hello, Sunshine », ses millions de followers, son loft à Tribeca et son amoureux parfait, la vie de la jeune femme ressemble à un conte de fées. Jusqu’au jour où la chantilly retombe : un troll du web révèle que la belle est en réalité une usurpatrice, tout juste capable de faire cuire un oeuf. Pire : des photos d’elle, occupée à tromper son mari, viennent enflammer la toile… Bye-bye, les followers, les sponsors, le mari, les amis, le loft à crédit ! Ne reste à Sunshine qu’à trouver refuge chez sa soeur aînée, dans les Hamptons. Pas si simple, d’autant que les deux soeurs sont fâchées depuis plusieurs années… Mais Sunshine n’a pas dit son dernier mot ! L’heure est venue de se mettre au vert pour reprendre sa vie et ses amours en main.

Un cœur pour deux de Shivaun Plozza (Michel Lafon)

« Je m’appelle Marlowe, j’ai 17 ans, et depuis que j’ai reçu le nouveau cœur qui bat dans ma poitrine, je ne cesse de me poser la question : à qui appartenait-il? » Alors qu’elle tente de retrouver la famille de son donneur, la jeune fille doit en plus jongler entre ses sentiments naissants pour l’apprenti boucher, sa mère vegan et le reste du monde qui la prend soit pour une miraculée, soit pour le monstre de Frankenstein. Découvrira-t-elle en chemin pour quoi ce nouveau coeur bat vraiment ?

separateur-livre

• 30 janvier •

A la recherche d’Alice Love de Liane Moriarty (Albin Michel)

Alice Love tombe en faisant du sport et se réveille, convaincue qu’elle est en 1998, qu’elle a 29 ans et qu’elle est enceinte de son premier enfant. En réalité, on est en 2008, elle a trois enfants, Madison, Tom et Olivia, et elle est sur le point de divorcer. Elle décide alors de reconstituer le fil de cette décennie manquante et surtout de comprendre comment elle en est arrivée là.

Une sirène à Paris de Mathias Malzieu (Albin Michel)

Juin 2016, la Seine est en crue et Gaspard Neige trouve sur les quais une sirène blessée qu’il ramène chez lui. Elle lui explique que tous les hommes qui entendent sa voix tombent amoureux d’elle et en meurent, mais, convaincu que son cœur est immunisé depuis sa rupture, Gaspard décide de la garder jusqu’au lendemain dans sa baignoire.

6 commentaires sur “Rentrée littéraire d’hiver • Janvier 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s