Romance

Mémoire d’elles • T. Greenwood

49899092_359371681544033_3198260075709857792_n.jpg

Mémoire d’elles a été publié en 2014, j’avais acheté sa version poche en prévision d’un voyage mais c’est finalement au quotidien que j’ai eu envie de le découvrir. Ce fut une excellente lecture, que j’ai eu beaucoup de mal à quitter. 

résumé

Massachussetts, années 1960. Billie et Eva élèvent leurs enfants dans la modeste zone résidentielle de Hollyville. Ces mères au foyer ont du mal à se contenter du petit bonheur sur mesure et des joies domestiques que la vie leur réserve. Malmenées par leurs maris, elles se soutiennent pour faire face à l’adversité, et l’amitié qui les unit ne tarde pas à se changer en amour. Mais comment vivre au grand jour une relation que la société condamne avec une telle virulence? Elles rêvent d’une évasion près du lac où elles se sont avoué leur amour, mais le destin les attend au tournant.

ce que j'en pene

Il y a peu de romances, d’histoires d’amour qui m’ont autant transporté, qui m’ont autant passionné, la dernière en date étant celle d’Iona Grey, Lettres à Stella. En ouvrant Mémoire d’elles, je n’imaginais pas lire une telle histoire et j’en suis ressortie totalement bouleversée. Billie est le personnage principal, la narratrice et c’est à travers ses pensées, ses émotions qu’on va vivre son histoire d’amour avec Eva. Femme simple, elle est mère de famille et mariée à un homme qu’elle n’aime pas. Sa vie est d’une banalité ennuyante et l’arrivée de sa voisine va apporter du piment à son quotidien.

Eva est tout l’opposé de Billie : spontanée, solaire, extravertie. Leur relation va rapidement se transformer et elles vont devenir inséparables, meilleures amies officiellement et amoureuses dans l’ombre. Ce qui m’a marqué, c’est la sincérité des émotions et des sentiments décrits par l’auteur. Elle amène une réflexion autour de l’amour, sans discrimination de sexe, de l’homosexualité, de la femme et de sa place dans les années 60. On ne peut qu’être révolté par les mœurs de l’époque, qui condamnaient ce genre de relation, et par la triste sentence de cette magnifique histoire d’amour.

Bien que le récit soit rempli de longues descriptions, cela ne l’altère en rien. Le rythme alterne entre la Billie d’autrefois, qui nous raconte son histoire d’amour avec émotion, et la Billie des années 80, quand un appel la replonge dans ses souvenirs. Au-delà de l’amour, ce roman raconte la fusion, la complémentarité et la complicité de deux êtres qui se découvrent, se rencontrent, s’apprécient. Les moments volés qu’elles partagent sont intenses parce qu’elles savent qu’ils sont interdits, qu’ils peuvent détruire leur vie. C’est un condensé d’émotions que je ne suis pas prête d’oublier.

separateur-livre

Une histoire d’amour inoubliable, deux femmes éprises à une époque où les mœurs les condamnaient. L’auteure amène une réflexion autour de l’homosexualité, de la place de la femme qui sont très intéressantes. Mémoire d’elles est un condensé d’émotions où l’amour côtoie la violence et j’ai été totalement bouleversée par cette romance.

je recommande

2 commentaires sur “Mémoire d’elles • T. Greenwood

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s