Saga historique & familiale

La scène des souvenirs • Kate Morton

C’est principalement grâce à Margaud, de la chaîne Youtube MargaudLiseuse, qui m’a donné envie de découvrir Kate Morton. C’est une auteure à succès dans son pays et dans les pays anglophones, elle est considérée comme une grande romancière et une incontournable des sagas familiales. Après lecture, je le confirme haut la main ! Elle est une excellente conteuse et c’est avec curiosité que je vais continuer ma découverte de ses romans.

résumé

2011. La célèbre actrice Laurel Nicolson se rend dans le Suffolk, au chevet de sa mère âgée. Dans la ferme de son enfance, la comédienne est assaillie par les souvenirs, et plus particulièrement par les images d’un après-midi d’été étouffant, cinquante ans auparavant. Partie se réfugier dans une cabane perchée dans les arbres afin de rêvasser tranquillement, Laurel, alors adolescente, avait vu sa mère poignarder un inconnu. Un événement que personne n’avait évoqué par la suite. Hantée par ce drame resté secret, Laurel décide de plonger dans le passé de sa famille. Elle trouve dans le grenier une photographie datant de la Seconde Guerre mondiale qui lui révèle l’existence d’une certaine Vivien…

ce que j'en pene

Ce roman est tout simplement incroyable. Etant donné sa nationalité, les originaux de ces romans sont en langue anglaise et je tiens à souligner l’énorme travail de traduction qui est fait et qui rend hommage à l’imagination exceptionnelle de Kate Morton, sertie d’une écriture détaillée et visuelle. C’est en partie parce qu’elle a une imagination exceptionnelle que j’ai mis et pris du temps pour lire ce roman. Car il est immensément riche, de multiples histoires s’imbriquent, presque comme une mise en abyme. Au gré d’allers/retours dans le présent et le passé, l’auteure nous offre une histoire de destins croisés extraordinaire.

Cette saga familiale est, à mon sens, très difficile à résumer et expliquer Parce qu’elle est un entrelacs de fils qui ne nouent, se dénouent et s’emmêlent. Elle ne se résume pas à un personnage, ni même à un fait. Entre la seconde guerre mondiale, les années 60 et l’époque actuelle, c’est une fresque qui se déroule, pleine de mystères et remplie de détails historiques et de personnages très forts, bien campés, aboutis, quasiment humains. C’est, plus globalement, l’histoire d’une famille bâtie sur des choix, des décisions du passé qui resurgissent.

Le travail de recherche et de documentation effectué permet de visualiser les situations dans lesquelles l’auteure nous emmène : le Blitz, la guerre, les bombardements. De rebondissements en surprises, les époques se mélangent jusqu’au secret tant attendu… 600 pages, c’est très long et il a fallu que je m’arme de patience pour enfin dénouer tout ce que l’auteure avait construit. Pour autant, je n’ai jamais ressenti de longueur et je ne me suis aucunement ennuyée. Les descriptions sont magiques, si bien qu’on se sent au cœur du récit. Plusieurs semaines après ma lecture, il me reste des souvenirs intacts de cette lecture dense et magnifique.

separateur-livre

Impossible de résumer l’incroyable histoire imaginée par Kate Morton. Remplie de détails historiques, forte de personnages humains et bien campés, l’intrigue de La scène des souvenirs est riche et mystérieuse. Plongée entre les époques, pendant la seconde guerre mondiale mais également dans les années 60 et 2000, plusieurs histoires s’emmêlent, s’imbriquent pour ne former qu’une et nous livrer un secret inattendu. Ce roman est tout simplement passionnant !

je recommande

Un commentaire sur “La scène des souvenirs • Kate Morton

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s