Comédie

Cinéma • Les crevettes pailletées

2945005.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

J’étais, au départ, très réticente à aller voir ce film. La couverture ne me plaisait absolument pas et j’avoue que mon chéri a batailler un petit moment avant de me convaincre. Finalement, je suis ressortie les yeux rouges d’avoir pleuré et ri en même temps. C’est un énorme coup de cœur !

Résumé-01

Après avoir tenu des propos homophobes, Mathias Le Goff, vice-champion du monde de natation, est condamné à entraîner « Les Crevettes Pailletées », une équipe de water-polo gay, davantage motivée par la fête que par la compétition. Cet explosif attelage va alors se rendre en Croatie pour participer aux Gay Games, le plus grand rassemblement sportif homosexuel du monde. Le chemin parcouru sera l’occasion pour Mathias de découvrir un univers décalé qui va bousculer tous ses repères et lui permettre de revoir ses priorités dans la vie.

Ce que j'en pense-01

L’idée principale de ce film, celle de réaliser un film qui suit une équipe de water-polo LGBT, vient du réalisateur, Cédric Le Gallo, lui-même membre de ladite équipe. Depuis 2012, les vrais membres des « Shiny Shrimps » vont de tournoi en tournoi ainsi qu’au Gay Games, des jeux fondés par un ancien décathlonien olympique américain afin de déconstruire les stéréotypes et lutter contre la haine envers les personnes LGBT. Cédric Le Gallo avait à cœur de retranscrire à l’écran les valeurs qui animent ses coéquipiers nageurs : la liberté, le droit à la différence, etc.

4172531.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le pitch du film est précis dès le départ : un sportif de haut niveau est condamné à entraîner une équipe de water-polo LGBT après avoir tenu des propos homophobes. Une équipe aux personnages hauts en couleur : une femme transgenre au caractère bien affirmée, un jeune papa qui jongle difficilement entre ses loisirs et sa vie familiale, un gars bien porté sur le sexe et la débauche, un cinquantenaire aigri et effrayé par le temps qui file, un couple, … Ils peuvent paraître très caricaturés et pourtant, ensemble, ils forment un manifeste joyeux contre l’homophobie et l’irrespect de la différence.

4072348.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Ce film, en plus d’être une sorte de road movie à la fois drôle et émouvant, est aussi un film sur l’amitié, la famille de cœur qu’on se créé. Il parle de tolérance, de lutte contre toutes les formes de discrimination à l’encontre de l’homophobie, de la transphobie, de la différence. Il mêle humour, destin personnel et expose la diversité d’une très belle façon, en nous permettant de découvrir le parcours atypique et touchant de chacun des membres de l’équipe. L’émotion est très présente, sous toutes ses formes et j’ai ri mais j’ai aussi pleuré, parce que ce qui reste à la fin, c’est un puissant sentiment de sincérité.

Séprateur-01

2 commentaires sur “Cinéma • Les crevettes pailletées

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s