Bande-dessinée - jeunesse

Aubépine, tome 2 : Le renard furax • Karensac et Thom Pico

58380336_2341955299189016_5064024268870778880_n

Le premier tome (Le génie saligaud) m’avait énormément plu. L’héroïne, attachante et grincheuse mais débrouillarde, m’avait convaincue parce qu’elle sortait de l’ordinaire. Quand j’ai trouvé le deuxième tome à la bibliothèque, je n’ai pas hésité une seule seconde avant de l’emprunter.

résumé

C’est la rentrée des classes pour Aubépine, qui préfère de loin explorer la montagne en compagnie de son chien Pelade. Mais l’arrivée des feuilles mortes rime aussi avec l’arrivée des ennuis, quand un étrange renard décide de bouleverser l’harmonie des saisons ! Le roi de l’Automne, puisqu’il s’agit de lui, est un goupil revanchard qui ne souhaite qu’une chose : prendre la place de la reine du Printemps. Pour ce faire, il lui faut détruire chaque élément dans lequel elle s’incarne, sans exception. Aubépine ne peut le laisser faire. Sur les conseils de son amie la vieille bergère, la petite fille va tout faire pour sauver le Printemps. En affrontant le maudit renard que chaque victoire a rendu plus puissant et plus fou. En découvrant le véritable symbole du pouvoir du roi des saisons : la couronne des Cimes. Et en domptant ce pouvoir.

ce que j'en pene

Depuis le premier tome, Aubépine semble s’être habituée à la vie à la montagne et, à l’aise, elle déambule en compagnie de Pelade, son compagnon de route. L’automne commence tout doucement à apparaître et qui dit nouvelle saison, dit nouvelle aventure ! Selon la légende, la passation de la Couronne des Cimes doit s’effectuer à chaque fin de saison entre les gardiens desdites. Entre la vieille bergère, gardienne de l’été et le Renard, le gardien de l’automne, il y a eu quelques dysfonctionnements, empêchant alors la passation de s’effectuer correctement.

57882192_2019701848138958_7953932776791605248_n

Cette nouvelle aventure s’annonce encore une fois pleine de rebondissements pour notre jeune héroïne. L’histoire demeure aussi rythmée que dans le premier tome et c’est un véritable plaisir de retrouver la fougue et l’insouciance de la jeune fille, qui n’a peur de rien. L’humour est une caractéristique très présente de la saga, qui plaira à tous les âges et tous les lecteurs, et on le retrouve ici, toujours savamment dosé. Ce fut, une nouvelle fois, une très bonne lecture et je me réjouis de découvrir la troisième aventure d’Aubépine, en hiver cette fois-ci.

separateur-livre

Aubépine retrouve Pelade dans ce deuxième tome et ils embarquent dans cette nouvelle aventure automnale, qui s’annonce hautement importante pour le futur de la vallée. Insouciance et humour sont au rendez-vous et m’ont fait passé un très bon moment de lecture.

à découvrir

58377698_553276188413339_782910789315985408_n

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s