Feel-good book

D’ici là, porte-toi bien • Carène Ponte

65641721_1288855967949755_6073188927408177152_n.jpg

J’ai découvert Carène Ponte avec son roman Un merci de trop, qui avait été une bonne lecture sans pour autant me laisser un souvenir intarissable. Il y a quelques mois, j’ai également pu lire Gros sur le cœur, son roman jeunesse. Ce nouveau roman, D’ici là, porte-toi bien s’annonçait différent et j’avais hâte de le découvrir. Ce fut un merveilleux moment passé.

résumé

Avec son sable fin et son ciel azur, L’Avenue du Parc Resort and Spa est l’endroit idéal pour se remettre d’un coup dur. A condition de donner sa chance à la chance. Alors que Samya tente de pardonner l’adultère de son mari, Alison aimerait oublier qu’elle s’est fait plaquer au pied de l’autel. Jessie s’est excusée mille fois pour le chat et le lave-linge, mais Jérémy est à bout : une pause s’impose. Apolline rêve d’un enfant qui ne vient pas. Quant à Mia, dix-neuf ans et déjà maman, elle se voit rejetée par sa famille. Geneviève, elle, perd peu à peu la mémoire. Ensemble, elle vont libérer leurs émotions et s’apporter un soutien inattendu. Avec au bout du chemin, un gain inestimable : l’espoir.

ce que j'en pene

Ce roman est tellement différent des précédents écrits de Carène Ponte, plus mature et plus profond, que je l’ai lu d’une traite. Il met en scène six narratrices, six femmes qui ont toutes loué une semaine dans le nouveau complexe hôtelier « L’Avenue du Parc » et qui vont se côtoyer, s’apprécier, ou bien pour certaines simplement se croiser. Six, cela peut paraître beaucoup et j’avais une appréhension quant à la manière dont l’auteure allait laisser la place à chacune mais également une petite peur de ne pas m’y retrouver, de me perdre parmi leurs histoires.

Toutes les six sont passionnantes, elles ont leurs drames, leurs vies et elles sont émouvantes. Si Geneviève et Samya m’ont davantage touchée, parce qu’elles sont davantage reliées à mon histoire personnelle, les personnages d’Alison, Jessie, d’Apolline ou encore Mia sont tout aussi sympathiques et agréables à découvrir. L’auteure nous livre donc une palette de personnalités diverses et captivantes, des portraits de femmes nuancés, profonds, travaillés, très différents auxquels on peut aisément s’identifier parce qu’elles vivent des situations du quotidien.

D’ici là, porte-toi bien est un roman réaliste qui aborde également des thématiques plus dures : Alzheimer, l’infertilité, l’adultère, le harcèlement sexuel, la monoparentalité, etc. Tout ne finit pas toujours bien et l’auteure a su le démontrer dans un épilogue que j’ai énormément aimé. Sa plume est délicate, tendre et pleine d’humour. C’est un récit que j’ai apprécié, parce que l’auteure réussi à faire converger six histoires dans une seule, sans se perdre et sans perdre son lecteur, le tout en créant un bel éloge à la femme.

separateur-livre

Six femmes en vacances à « L’Avenue du Parc » qui vont se côtoyer, se découvrir, s’accompagner dans un moment clé de leur vie. Six personnalités nuancées dans lesquelles il est aisé de se retrouver parce qu’elles partagent beaucoup avec notre quotidien. La plume tendre et remplie d’humour de Carène aborde cependant des thématiques plus profondes telles que l’Alzheimer, l’adultère, l’infertilité, etc. Un roman plus mature et qui est une très bonne lecture.

je recommande

2 commentaires sur “D’ici là, porte-toi bien • Carène Ponte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s