Feel-good book

Comment être aussi cool que Nina Hill • Abbi Waxman

69353602_839982749716610_5210631341137199104_n.jpg

Deuxième roman de la rentrée littéraire que je lis et premier chroniqué sur le blog, Comment être aussi cool que Nina Hill est le second roman d’Abbi Waxman (Les cœurs brisés ont la main verte). C’est une nouvelle fois une histoire feel-good très loufoque que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir. Vous pouvez le trouver en librairie depuis le 14 août.

résumé

Nina Hill est libraire. Elle a une culture générale incroyable, un agenda bien rempli et un chat nommé Phil. Que désirer de plus ? Quand on lui rappelle qu’il n’y a pas que les livres dans la vie, elle hausse les épaules et se plonge dans un nouveau roman. Quand Nina apprend la mort du père qu’elle n’a jamais connu, elle découvre par la même occasion l’existence d’innombrables frères et sœurs qui veulent à tout prix la rencontrer. Mais pour ce bernard-l’ermite à temps partiel, parler à des inconnus, c’est le bout du monde. Comme un malheur n’arrive jamais seul, Tom, avec lequel elle joue en ligne à des jeux de culture générale, s’avère incroyablement drôle, et rêve de faire sa connaissance. Nina hésite entre plusieurs options : changer de nom et d’apparence, s’exiler sur une île déserte, ou se cacher dans un recoin de son appartement. Mais le moment n’est-il pas venu de sortir de sa coquille ?

ce que j'en pene

A Larchmont Boulevard, quartier de Los Angeles, la vie semble être un long fleuve tranquille. Surtout pour Nina Hill, libraire passionnée et un brin psychorigide en termes d’organisation. Entre son travail chez Knight’s, les soirées quiz avec son équipe et ses amis, les clubs de lecture auxquels elle participe et les clubs de lecture qu’elle organise à la librairie, sa vie est bien rodée et il y a peu de place pour la spontanéité, les imprévus. Alors quand elle découvre subitement qu’elle est légataire du testament de William Reynolds, son père qu’elle n’a jamais connu, son équilibre vacille. Du jour au lendemain, elle qui a vécu de manière solitaire, entre la lecture et son travail à la librairie, elle se retrouve entourée d’une grande famille.

Nina est un personnage que j’ai beaucoup apprécié, de par son côté loufoque, touchant, drôle, un peu empotée et solitaire. Sa personnalité dynamique et vive est un rayon de soleil, son humour est rafraîchissant et léger et c’est une véritable force dans ce roman feel-good. Elle réunit nombreuses qualités qui ne peuvent qu’attirer l’attention des amoureux des livres parce qu’elle est accroc à la littérature, libraire ainsi qu’une grande amatrice de club de lecture en tout genre et qu’elle peut parler livres pendant des heures. Elle est également entourée de personnages secondaires tous aussi agréables à découvrir, même s’il y en a foule et qu’il est aisé de se perdre parmi les nombreux membres de la nouvelle famille de Nina.

Elle lui avait affirmé qu’elle était pleine d’imagination et de créativité, et qu’on ne pouvait pas exiger qu’elle attende que les autres la rattrapent. Elle avait commencé à lui donner des livres à lire en plus, et des encyclopédies pour la nourrir. Désormais, Nina savait que cette approche n’était pas celle qui préconisait la médecine, et cela n’avait en rien amélioré ce ses résultats en maths, mais cela lui avait permis d’arriver au lycée en ayant lu plus que tout le monde, profs compris. Cela avait également eu pour conséquence qu’elle considère les livres comme un remède, un sanctuaire et la source de tout bien en ce monde. Une croyance que rien n’avait jusque-là démentie.

Ce qui est très amusant, c’est de voir à quel point Nina va tenter de se réapproprier une certaine stabilité malgré les surprises qui lui tombent dessus. Parce qu’en plus de ces nouveaux frères et sœurs, ces neveux et nièces complètement déjantés, il s’avère que son adversaire de quiz est un très bel homme et semble très réceptif au charme naturel de Nina, ce qui va entraîner des situations inopinées qu’elle est loin de savoir gérer. Ces intrigues sont des prétextes pour aborder des thématiques variées et riches telles que l’amitié, la solidarité, l’amour, l’amitié, les familles recomposées et les relations familiales, l’ouverture aux autres, la solitude, etc. Le scénario est certes sans surprises et l’intrigue cousue de fil blanc, cependant Comment être aussi cool que Nina Hill est une comédie romantique estivale absolument délicieuse pour les amoureux des livres !

separateur-livre

C’est le roman qui ravira les amoureux des livres ! Il respire la bonne humeur, la douceur et l’amour, grâce à une héroïne solaire et un brin loufoque qui, librairie de profession, vit à travers les livres. Loin d’apprécier les imprévus, l’équilibre de son existence va pourtant être grandement fragilisé par l’arrivée dans sa vie de sa nouvelle famille, héritée de son défunt père inconnu. Le scénario est certes très prévisible, pour autant c’est une très chouette comédie feel-good !

je recommande

2 commentaires sur “Comment être aussi cool que Nina Hill • Abbi Waxman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s