Bande-dessinée - jeunesse

Les carnets de Cerise, tome 5 : Des premières neiges aux Perséides • Joris Chamblain et Aurélie Neyret

71086304_2387356864878115_4375875370231005184_n.jpg

Les carnets de Cerise est une saga très chère à mon cœur. Depuis 2016, date à laquelle je l’ai découverte, j’en ai lu un par an. Il y a deux ans sortait le dernier tome, ce cinquième opus que je me suis acheté un an plus tard lors du Festival Lyon BD 2018 qui m’a permis de rencontrer Aurélie Neyret. J’ai mis du temps avant de le lire parce que je savais qu’il aurait la saveur particulière de la fin, une fin que je n’avais pas envie de voir venir tant j’aime les histoires de Cerise. Ce fut un coup de cœur.

résumé

Cerise, onze ans, vit seule avec sa mère et rêve de devenir romancière. Elle a déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et surtout les adultes. Elle les observe pour tenter de deviner leurs secrets les plus enfouis Au fil de ses enquêtes, elle a compris à quel point son passé lui manquait et faisait tout pour resurgir. À travers une correspondance avec sa mère, Cerise va replonger dans ses souvenirs, dans son enfance des premières rencontres aux premiers mensonges… Ce voyage lui dévoilera le secret de ses carnets et on comprendra enfin pourquoi elle déteste tant que les adultes dissimulent quelque chose…

ce que j'en pene

Une chose est sûre, c’est une tome qui clôt merveilleusement bien la saga, même si je suis profondément triste de me dire que Les carnets de Cerise sont terminés. Je n’aurais imaginé une meilleure fin pour cette enquêtrice hors pair, observatrice et débrouillarde. Le mystère cette fois-ci la concerne, elle est le sujet, le cœur de cette histoire et c’est ce qui m’a énormément émue. Le quatrième tome avait d’ores et déjà commencé à amorcer les nombreuses interrogations ainsi que les doutes et les manques de cette petite fille qui a grandi sans son papa et les auteurs s’en sont emparés pour ce dernier volume, très différent des précédents.

70850951_398503577709825_8468421471750848512_n.jpg

La manière dont il est construit permet de découvrir Cerise et sa maman dans une relation toute particulière, très intime et tendre. Alors qu’elles n’ont pas toujours été en accord, qu’elles se sont plusieurs fois disputées, elles vont doucement trouver un moyen de communiquer, d’échanger et de s’écouter. Car leurs souffrances sont reliées à la même personne, cet homme qui les a quittées trop tôt et a laissé un immense vide dans leurs vies. A force de souvenirs, la maman de Cerise va ainsi lui rappeler les bons moments qu’ils ont passés ensemble, la force de leur amour et de ce trio qui semblait être faits pour vivre des années ensemble.

70929366_548574285880473_6312065679742730240_n.jpg

Il ne s’agit, dans ce cinquième tome, plus de résoudre une enquête mais de permettre à Cerise de, petit à petit, tourner la page de cette culpabilité qui la ronge. Les auteurs abordent ainsi le deuil, la mort, la culpabilité, le manque, la douleur, à travers le regard d’une enfant et bien que ce soit un sujet dur, difficile à aborder, il l’est fait de manière remarquable et absolument touchante ici. Le ton est juste, les mots sont délicats et il est très agréable de dire au revoir à Cerise sur ces notes pleines d’espoir.

separateur-livre

C’est certainement mon tome préféré, celui qui clôt à merveille une saga très chère à mon cœur. Cerise est le cœur même du récit et, avec sa maman, elles vont remonter dans leurs souvenirs pour aborder le deuil et la mort de son papa. Les mots sont justes, délicats et m’ont touchée. Car, même si le sujet n’est pas joyeux, c’est sur des notes positives et pleines d’espoir que le point final vient se poser.

mémorable

5 commentaires sur “Les carnets de Cerise, tome 5 : Des premières neiges aux Perséides • Joris Chamblain et Aurélie Neyret

  1. Le tome 4 m’attend sur mon étagère depuis le mois dernier et j’ai à la fois hâte de le lire et, comme toi, l’envie d’attendre le moment où je pourrais le savourer, tant chaque tome m’est apparu comme un petit bonbon de douceur. Tu me donnes envie d’avancer jusqu’au 5e bientôt ! J’espérais vivement avoir plus d’approfondissements sur le père de Cerise, je suis donc très heureuse de ce que tu nous dis de l’intrigue et j’espère que je vais adorer cette fin tout autant que toi !

    Aimé par 1 personne

  2. C’est aussi mon tome préféré, probablement parce que c’est le 5ème de la série: on est familiarisé avec les illustrations si délicates et empreintes de poésie, avec les personnages aussi. Et les réminiscences sont touchantes, c’est vrai. Cet album « parle » aux adolescents, j’en suis sûre (je côtoie de nombreux lecteurs).
    A noter: vous pouvez lire les Carnets de Cerise et Valentin.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s