Lectrice VIP 2019·Projets littéraires

Lectrice VIP Belfond • Retour sur une année dans la collection du Cercle

72698839_2686800831340379_503001869350600704_n.jpg

Il y a presque an maintenant, Carine Verschaeve, éditrice aux éditions Belfond, m’a contacté pour me proposer de faire partie du cercle de lecture de la collection du Cercle : les Lectrices VIP.

La collection du Cercle : qu’est-ce que c’est ?

Le Cercle est une collection qui réunit des ouvrages de littérature féminine étrangère de qualité, couvrant ainsi une large variété de genre : de la saga exotique au suspens psychologique, en passant par la comédie romantique. Les romans présentent des intrigues passionnantes, enrichissantes, irrésistibles portées par le souffle romanesque de voix venues d’ailleurs qui entraînent le lecteur à travers les époques et à la rencontre d’héroïnes qui nous ressemblent.

C’est une collection qui m’a permis de découvrir de nombreuses auteures et qui m’a également initiée à la saga familiale et historique, qui est depuis mon péché mignon en littérature. Certaines des auteures parues comptent d’ailleurs parmi mes préférées désormais. Je parle volontairement au féminin mais il y a, à ce jour, un roman dont l’auteur est un homme : Ce soir, on regardera les étoiles d’Ali Ehsani, paru au début de l’année 2018.

A titre d’exemples, parmi les parutions que j’ai beaucoup aimé et qui forment la collection, on retrouve les romans de Beatriz Williams et de Katherine Scholes mais encore Chère Mrs. Bird d’A.J. Pearce, Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique de Balli Kaur Jaswal, Les orphelins du bout du monde d’Harmony Verna, Les brumes de Key West de Vanessa Lafaye et tant d’autres…

La collection rassemble ensuite les lecteurs de la collection, via le réseau social Facebook sur lequel Carine anime des book club ciblé sur les parutions de l’année. L’idée est d’échanger autour de ces parutions, de l’histoire, des personnages à travers des questions que nous pose Carine. Les questions sont toujours vastes et permettent de livrer ses ressentis sur les différents passages clés de l’intrigue. Elles permettent de découvrir également les avis d’autres lecteurs et lectrices.

Les lectrices VIP 2019

Nous étions donc 10 lectrices VIP. Si j’en connaissais déjà quelques-unes pour les suivre sur les réseaux sociaux, d’autres m’étaient totalement inconnues. Il y a avait donc Coralie, du blog Les Tribulations de Coco, Magalie du blog Elle M Lire, Djihane du blog Les instants volés à la vie, Laure du blog Liseuse Hyperfertile, Jessica du blog The Eden of Books, Lindsay du blog Bookncook et Dis papa, on lit quoi ce soir ?, Sybil du blog Un brin de Syboulette, Nolwenn du blog La paupiette culturelle et Gillian du blog June & cie.

Ma découverte des romans du Cercle 2019

71886300_1401260350043285_6295341412099555328_n.jpg

Au programme de cette année 2019, Carine nous a présenté sept romans. En tant que Lectrice VIP, nous avons donc reçu les épreuves non corrigées des ouvrages en amont de leur publication afin de les découvrir pour rédiger un avis lors de la parution.

En février, j’ai découvert un roman culinaire et les folles aventures de Sunshine dans Hello, Sunshine de Laura Dave. Cette auteure m’était inconnue, bien que son premier roman, Dernières vendanges ait été traduit dans la collection du Cercle en 2016. Hello, Sunshine m’a fait passer un très bon moment, c’est un roman feel-good qui, sous ses airs légers, amène une véritable réflexion sur la question du paraître, sur les réseaux sociaux et l’utilisation qu’on en fait.

Il y a ensuite eu, au mois de mars, un roman à la croisée du thriller et du roman psychologique : Les sentiers de l’oubli de Margaret Mizushima. C’est certainement celui pour lequel j’avais le plus d’appréhension car ce n’est pas du tout mon genre de prédilection. Cela s’est révélé puisque je l’ai aimé sans en garder un souvenir impérissable.

Avril a rimé avec révolte indépendantiste irlandaise et c’est Les filles d’Ennismore qui m’a transportée au début du XXe siècle. Il était comparé à Downton Abbey, une série que j’affectionne particulièrement et j’ai retrouvé dans ce roman tout ce qui en fait l’essence : le quotidien des domestiques, leur loyauté malgré les indignations et les révoltes qui commencent à gronder dans les sous-sols et la vie à l’étage, la noblesse et leurs festivales de grands repas, de réceptions. Tout cela dans un contexte historique passionnant au cœur des mouvements irlandais pour l’indépendance.

Mon immense déception de cette année, c’est Ma vie en plus sexy de Chiara Moscardelli… L’histoire est autobiographique et j’en attendais beaucoup, étant donné le côté humoristique et le ton joyeux qu’elle semblait avoir. Malheureusement, le côté loufoque, décalé et l’autodérision omniprésente m’ont mise vraiment mal à l’aise.

Au mois de juin, une excellente lecture m’a permis d’oublier ce petit écart : Deux femmes dans la tourmente de Teresa Messineo. Ce roman avait une saveur particulière pour moi car il y a deux ans, je l’avais repéré parmi le catalogue France Loisirs mais n’étant pas abonné à l’enseigne, j’ai attendu patiemment de voir si un éditeur le prendrait sous son aile. Alors quelle surprise et quel bonheur de le voir parmi les parutions du Cercle ! Deux femmes dans la tourmente m’a énormément plu car il évoque la seconde guerre mondiale d’un aspect nettement différent. Il rend hommage aux femmes qui ont participé à la guerre et particulièrement aux infirmières.

L’été a continué et a signé le retour de Katherine Scholes avec la réédition de son roman La reine des pluies. Ce roman est un véritable portrait de femmes, humaniste et féministe qui m’a fait voyager dans un pays dont j’ignorais totalement l’histoire et m’a complètement dépaysée. L’auteure a su apporter de la profondeur à son histoire en abordant ce qu’elle a elle-même vécu et en ajoutant à son récit certains bouleversements politiques qui ont notamment marqué l’histoire de l’Afrique : les émeutes au Rwanda et les massacres de Blancs au Congo.

Enfin, dernière lecture de l’année, Les secrets de Cloudesley d’Hannah Richell m’a beaucoup touchée. C’est un roman simple, la plume est fluide et pourtant l’histoire est touchante et magnifique. Il y a dans ce récit une intrigue qui se met en place lentement mais surement, des personnages qu’on apprend à connaître de manière simple et auxquels on s’attache au fur et à mesure que les nœuds de l’intrigue se dénouent. C’est ce qui m’a permis de le lire si rapidement.

J’ai énormément aimé faire partie de cette expérience littéraire et je remercie chaleureusement Carine de m’avoir proposé d’en faire partie. Je lisais auparavant les romans du Cercle et je continuerais à les découvrir parce qu’ils sont gages de qualité à mes yeux, qu’ils représentent des moments d’évasion et de lecture merveilleux.

J’espère que je vous aurais donné envie d’en découvrir certain. Vous pouvez dans tous les cas retrouver toutes les parutions du Cercle sur le site des éditions Belfond.

Un commentaire sur “Lectrice VIP Belfond • Retour sur une année dans la collection du Cercle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s