Bande-dessinée - historique

Irena, tome 4 : Je suis fier de toi • David Evrard, Jean-David Morvan, Séverine Tréfouël et Walter

L’année dernière, j’ai eu la chance de pouvoir emprunter les trois premiers tomes à la médiathèque et je les avais découvert les un après les autres, absolument captivée par cette saga incroyable. Le quatrième tome est sorti depuis quelques mois et je me suis empressée de le découvrir.

Résumé-01

Le combat continue… Nous sommes en 1983 à Yad Vashem, au mémorial de la Shoah à Jérusalem. Irena a enfin été autorisée par les autorités communistes Polonaises à venir planter son arbre dans l’allée des Justes parmi les nations. 18 ans après avoir été honorée. C’est ici qu’elle rencontre une jeune femme qu’elle a sauvée, et sa petite fille. Irena leur raconte son histoire, son retour de l’enfer de la torture en 1944, à Varsovie, la fin de la guerre… et le début d’un autre combat. Les auteurs poursuivent cette série poignante et d’utilité publique : le destin hors-norme de l’une des plus grandes héroïnes de la Seconde Guerre mondiale.

Ce que j'en pense-01

Comme les précédents, ce quatrième tome navigue à nouveau entre les époques. On découvre ainsi Irena, lors du discours qu’elle a prononcé à Yad Vashem, en Israël, après qu’elle a été nommée « Justes parmi mes Nations ». Un discours qui fait le parallèle avec son histoire et son combat pour la Résistance, qui nous emmène cette fois-ci en 1944, à Varsovie, alors qu’elle se remettait peu à peu des tortures subies lors de son internement.

Malgré les horreurs, les scènes de tortures décrites et dessinées, les conditions d’internements déplorables et violentes, la saga continue de prôner des valeurs telles le l’entraide, la solidarité, l’altruisme, le courage. Après avoir été torturée, après avoir frôlé la mort, Irena demeure plus déterminée que jamais à sauver la population juive des mains des nazis. On aperçoit, de ce fait et durant quelques planches, Jan Zabinski, qui a caché, au vu et su des nazis, des centaines de juifs et de résistants au cœur du zoo de Varsovie.

Toujours d’excellente qualité, les auteurs ont une approche très pédagogique pour évoquer ce qu’a vécu la Pologne et particulièrement Varsovie pendant la guerre. Le travail de documentation est précis et évoque des événements que les cours d’Histoire n’abordent pas en détails. Cette saga est un véritable travail de mémoire, qu’il est nécessaire de souligner car il demeure nécessaire de continuer à sensibiliser les générations à venir sur ce qu’a été la Shoah.

Séprateur-01

Au fil des tomes, on continue de découvrir la vie qu’a mené Irena Sendler et son combat pour sauver les populations juives, dans une Varsovie ravagée par la guerre et entièrement occupée par les nazis. Une nouvelle fois, c’est une excellente lecture.

Excellente lecture-01

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s