Bande-dessinée - contemporain

Et puis Colette • Mathou et Sophie Henrionnet

77360798_456689955228696_88485989974016000_n.jpg

Mathou est une illustratrice que je suis avec beaucoup d’assiduité sur les réseaux sociaux, j’aime son trait de crayon si caractéristique. Depuis que ce roman graphique est sorti, j’ai envie de le découvrir et je me le suis enfin offert, un an après.

Résumé-01

Au décès de sa soeur, Anouk, trentenaire parisienne, devient la tutrice de Colette, sa nièce de 7 ans. Alors que la jeune femme craint de se faire dévorer par cette responsabilité imprévue qui bouleverse son quotidien, la petite fille bouscule toutes ses certitudes.

Ce que j'en pense-01

Ce roman graphique est à tomber, plein de tendresse et de légèreté malgré le sujet de fond. Il m’a séduite du début à la fin et l’histoire touchante m’a même mise les larmes aux yeux. Anouk vit à Paris depuis des années, elle travaille comme bibliothécaire et se repait d’une petite vie simple de célibataire avec son chat et sa librairie préférée au bout de la rue. Jusqu’au jour où elle reçoit un appel qui va bouleverser sa vie : sa sœur Zoé est morte. Alors qu’elle revient dans son village d’enfance, dans lequel elle n’a pas mis les pieds depuis des années, elle rencontre Colette, sa nièce de sept ans, que sa sœur élevait seule.

78597041_577139086444474_3402035297284784128_n.jpg

Pour la petite fille, Anouk est la dernière personne qui lui reste, son père ne l’ayant jamais reconnue. La tante et la nièce vont alors tenter de s’apprivoiser, Zoé ayant décidé de confier la garde de Colette à sa sœur. Si les débuts ne sont pas faciles, Anouk n’ayant jamais projeté sa vie avec un enfant, elles arrivent tout doucement à communiquer. Ces moments retranscrits sont d’ailleurs très émouvants. L’innocence de la petite fille et sa maturité ainsi que son franc-parler enfantin sont autant d’atouts qui finissent de convaincre Anouk de l’amour qu’elle a encore à donner malgré la perte de sa maman.

77430164_543017406259282_8303638690593243136_n.jpg

C’est une histoire triste qui est pourtant lumineuse et adorable, très touchante sans jamais tomber dans le pathos. Les deux auteures ont réussi à créer une bulle de bonheur dans lequel on se glisse avec délicatesse pour ne jamais avoir envie d’en sortir. Les graphismes de Mathou, tous en rondeurs, ont ce côté naïf qui apporte à l’histoire son côté mignon et allègent le sujet douloureux et lourd que peut être le deuil, la perte d’un être cher. J’ai passé un excellent moment de lecture, Anouk et Colette sont une rencontre inoubliable.

Séprateur-01

Ce roman graphique est une bulle de douceur, dans laquelle on se glisse avec bonheur pour ne jamais vouloir en sortir. J’ai passé un excellent moment de lecture aux côtés d’Anouk et Colette, deux personnages qui vont petit à petit s’apprivoiser suite au décès d’un être cher qu’elles ont en commun. Malgré un sujet de fond triste, cette histoire est touchante et adorable.

Excellente lecture-01

3 commentaires sur “Et puis Colette • Mathou et Sophie Henrionnet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s