Romance

Nos âmes tourmentées • Morgane Moncomble

80349031_845178549262800_7438169232459694080_n.jpg

Morgane Moncomble est une auteure dont j’ai entendu parler grâce à sa duologie Viens, on s’aime et Aime-moi, je te fuis mais je ne m’étais jamais penchée sur ses romans. C’est à la sortie de Nos âmes tourmentées que j’ai eu envie de la découvrir.

résumé

Lorsqu’Azalea revient à Charleston, sa ville natale, ce n’est pas de gaîté de coeur. Elle a préféré partir quelques années auparavant pour échapper à des souvenirs pénibles et pour mettre le plus de distance possible entre elle et ceux qui lui ont fait du mal. Sa mère, avec qui elle n’avait plus aucun lien, vient de mourir lui laissant sa maison et une succession à régler. Là voilà de nouveau dans la maison familiale, pour un temps qu’elle espère le plus bref possible. Jusqu’à ce qu’elle fasse la connaissance d’Eden, son nouveau voisin. Il est charmant, amusant, différent des hommes qu’elle a rencontrés jusqu’alors. Il lui donne envie de changer, de bousculer le fragile équilibre qu’elle avait trouvé loin d’ici. Peut-être même de céder à son attirance. De vivre heureuse à nouveau tout simplement. Mais cela impliquerait de rester à Charleston. Est-elle capable de faire table rase du passé, d’oublier tout ce qui s’est passé ici ? Eden a ses propres fêlures mais il est prêt à l’aider. Azalea a un long chemin à parcourir mais il pourrait la conduire vers l’amour et le bonheur.

ce que j'en pene

Même si je suis loin d’être une grande amatrice de romance, il y en a certaines qui ont réussi à m’émouvoir. Toutes ne tombent pas dans le cliché, toutes ne se construisent pas avec des stéréotypes et c’est aussi celles qui creusent en profondeur les sentiments et les personnages que j’ai envie de découvrir. Celles qui vont au-delà de l’amour, celles qui n’offrent pas le traditionnel tableau et qui ne sont ni toutes noires ni toutes blanches. C’est certainement la raison pour laquelle je me suis sentie attirée par Nos âmes tourmentées, parce que le résumé laisse supposer une histoire plus profonde qu’elle n’y paraît et que les premières pages sont des mots d’avertissements de l’auteur. Des avertissements liés au contenu, alertant sur les sujets qu’elle va traiter.

A la mort de sa mère, Azalée décide de revenir à Charleston, sa ville natale. Une ville dans laquelle elle conserve beaucoup de souvenirs et des souvenirs qui sont loin de la rendre joyeuse. Il y a quelques années, elle a décidé de tout quitter, sans prévenir personne et sans laisser de traces, pour partir vivre ailleurs et se reconstruire dans un endroit où personne ne la connaissait et personne ne la jugerait. Son retour est donc sources de chuchotements pour nombreux habitants, excepté pour Eden Weiss, son voisin qui n’a que faire des rumeurs et compte bien l’amadouer. Pourtant, Eden est loin d’être l’homme qu’il prétend être et il porte également sur son dos un lourd passé et des cicatrices encore douloureuses.

L’auteure a construit son récit en alternant les points de vue entre Azalée et Eden, ce qui permet d’entrer dans leurs pensées et d’apprendre à les connaître tous les deux, de les découvrir en ayant leurs deux ressentis vis-à-vis l’un de l’autre. Parce que la grande force de ce récit, ce sont eux : ces deux personnages brisés, à l’âme tourmentée, qui vont s’épauler et s’attacher. Mais c’est également la puissance de l’écriture de l’auteure. Plus j’avançais dans l’histoire, plus je me rendais compte que j’étais loin d’imaginer l’ampleur de leurs souffrances, et particulièrement celle d’Azalée. L’auteure nous offre un récit qui montre crescendo en tension et en intensité.

Malgré l’évidente romance qui plane sur les deux héros, ce roman est loin de se résumer à cela. C’est bien plus qu’une histoire d’amour. Le récit va au-delà avec des sujets très durs, dont il est question dès le début par des avertissements : le viol, le harcèlement, l’agression sur mineure, la dépression, le suicide ; mais il y a également des sujets plus actuels tels que le féminisme, le bodypositive, ou encore des sujets universels comme l’amitié, la confiance, l’estime de soi. C’est une histoire addictive, sensible, douce et dure, intense, qui m’a faite vivre des montagnes russes émotionnelles et je le souligne car il y a, à ce jour, très peu de romance qui ont su le faire.

separateur-livre

Loin de ressembler aux romances traditionnelles, ce roman est d’une puissance incroyable parce que ce n’est pas qu’une histoire d’amour. Le propos de l’auteure va au-delà, se dégageant des clichés coutumiers, les sujets abordés sont durs, très en lien avec l’actualité mais l’auteure avertit. Des montagnes russes émotionnelles, voilà ce que ce roman m’a fait vivre. 

je recommande

Un commentaire sur “Nos âmes tourmentées • Morgane Moncomble

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s