Comédie·Films

Cinéma • À couteaux tirés

5351747.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Je serais passée totalement à côté de ce film si je n’étais pas abonnée à Daphné du blog Mode and The City et heureusement que j’ai suivi sa recommandation car c’est un gros coup de cœur !

Résumé-01

Célèbre auteur de polars, Harlan Thrombey est retrouvé mort dans sa somptueuse propriété, le soir de ses 85 ans. L’esprit affûté et la mine débonnaire, le détective Benoit Blanc est alors engagé par un commanditaire anonyme afin d’élucider l’affaire. Mais entre la famille d’Harlan qui s’entre-déchire et son personnel qui lui reste dévoué, Blanc plonge dans les méandres d’une enquête mouvementée, mêlant mensonges et fausses pistes, où les rebondissements s’enchaînent à un rythme effréné jusqu’à la toute dernière minute.

Ce que j'en pense-01

Sans jamais avoir lu les romans d’Agatha Christie, j’ai pourtant beaucoup entendu parler de la reine du roman qu’enquête ! Par bien des aspects, À couteaux tirés ressemble à s’y méprendre aux romans de cette auteure mais également à un cluedo et qu’il est agréable, en tant que spectateur, d’assister à une résolution de meurtre de manière aussi drôle et tordue. Derrière l’intrigue meurtrière, derrière l’aspect thriller, c’est bien une comédie qui se dessine et prend forme à travers une galerie de personnages caricaturés, sardoniques, d’une jalousie compulsive et d’une immense hypocrisie.

4492622.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Le film démarre avec la mort d’Harlan Thrombey, un célèbre écrivain, retrouvé dans son bureau, la gorge tranchée, dans la nuit qui suit sa fête d’anniversaire. Au cœur d’un manoir, un farfelu huit-clos s’annonce pour tenter de retrouver le coupable. Car si tout semble déguisé en suicide, l’arrivée de Benoît Blanc, un détective privé engagé par une source secrète présage un retournement de situation et le destin funeste de l’écrivain. Alternant les interrogatoires des différents membres de la famille et des scènes de vie quotidiennes, ce film nous plonge dans l’univers des Thrombey et dans un engrenage d’enfants et de petits-enfants fortunés, attachés aux milliards de leur grand-père et englués dans un combo de réussite/échec.

5367347.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

S’inspirant à la fois d’Agatha Christie, d’Alfred Hitchcock et introduisant un détective très influencé par les manières d’Hercule Poirot, À couteaux tirés est un excellent film, où chaque personnage trouve sa place et se distingue par sa personnalité, caricaturant un peu plus à chaque réplique le milieu bourgeois et dévoilant une famille égoïste et divisée, où chacun tente de tirer son épingle en manipulant les autres. Il y a dans ce film tout ce que j’aime dans le cinéma : des mystères, de l’humour et une grande intelligence dans la réalisation, qui emmène le spectateur là où elle a envie et le mène littéralement par le bout du nez du début à la fin.

Séprateur-01

Un commentaire sur “Cinéma • À couteaux tirés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s