Jeunesse

Tous nos jours parfaits • Jennifer Nivenu

Il y a un an, j’ai découvert Les mille visages de notre histoire, qui avait été une bonne lecture sans pour autant me bouleverser. L’auteure avait su me toucher grâce à la force de ces personnages sans pour autant rendre cette lecture inoubliable. C’est pourquoi j’ai voulu retenter et lire Tous nos jours parfaits, parce que les avis sont presque unanimes.

résumé

Quand Violet et Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie. Finch est la « bête curieuse » de l’école. Il oscille entre les périodes d’accablement, dominées par des idées morbides et les phases « d’éveil » où il déborde d’énergie. De son côté, Violet avait tout pour elle. Mais neuf mois plus tôt, sa sœur adorée est morte dans un accident de voiture. La survivante a perdu pied, s’est isolée et s’est laissée submerger par la culpabilité. Pour Violet et Finch, c’est le début d’une histoire d’amour bouleversante: l’histoire d’une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir.

ce que j'en pene

Ce roman a été un coup de cœur, un coup de foudre même parfois, pour de nombreuses personnes. Il a bénéficié d’un engouement très important, d’abord à l’étranger puis lors de sa traduction en France et bien évidemment, cela m’a rendue curieuse. Pourquoi tant d’effervescence ? Mais il n’y a rien qui ne me déçoive plus que de ne pas ressentir ce même sentiment, ce même bouleversement pour un roman qui a bouleversé tant de gens et c’est ce qu’il s’est passé avec Tous nos jours parfaits. Je n’ai pas détesté ma lecture, bien au contraire je l’ai trouvée touchante et l’ai apprécié mais ce ne sera pas une lecture inoubliable.

C’est l’histoire de Violet et Finch, deux adolescents très différents, à l’histoire personnelle très différente, qui se rencontrent sur le toit de leur lycée. Alors que leur professeur de géo leur donne un devoir qui consiste en une exploration du territoire et de leur État, Finch va prendre Violet avec lui et lui insuffler assez de sa force de vie pour lui permettre de sortir de sa dépression, suite au décès de sa sœur aînée. Dès le départ, le ton est donné et le sujet principal de ce roman lancé. Impossible de passer à côté de la lourde thématique qu’est le suicide ou encore la dépression. Malgré cela, c’est une histoire assez lumineuse que l’auteure écrit.

Une histoire entre deux adolescents qui vont apprendre à se connaître, s’apprécier, se découvrir. Ces personnages, c’est la grande force du récit et finalement, c’est leurs deux personnalités qui m’ont touchée davantage que l’histoire en elle-même et la romance qui se développe peu à peu. C’est un duo assez atypique qui se complète très bien, même si ma préférence va tout de même à Violet, que j’ai trouvé courageuse et libre, inspirante. Cependant, chacun de ces deux personnages vit ses angoisses, sa propre perception de la vie et de l’avenir, cela donne des réflexions très intéressantes qui forge leur complicité.

Même si l’histoire est assez fluide, je n’ai pas ressenti ce phénomène de « page-turner » décrit très souvent pour évoquer ce roman. Au contraire, il m’a bien fallu une semaine pour en venir à bout tant j’ai trouvé que le récit tirait en longueur et j’avais malheureusement déjà eu ce sentiment avec un précédent roman de l’auteure. Les thématiques dramatiques abordées le sont sans tabou et avec beaucoup de justesse et de sincérité : le deuil, le mal-être, la dépression, le suicide. Elles sont allégées par cette douce romance qui se tisse en toile de fond mais qui ne m’a nullement convaincue. J’ai eu l’impression d’être émotionnellement en retrait et je n’ai pas été bouleversée par cette histoire, quand bien même les personnages ont su me toucher.

separateur-livre

Si j’ai aimé les personnages dans leur ensemble, leur personnalité, leur perception de la vie et leur force de vie, je n’ai pas été touchée par la romance qui se tisse et sert à alléger les lourdes thématiques abordées : le deuil, le suicide, la dépression. C’est une lecture qui aura su me toucher par certains aspects et ne m’aura nullement convaincue par d’autres.

à découvrir

Publicité

2 commentaires sur “Tous nos jours parfaits • Jennifer Nivenu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s